0502090045-51

L’origine de toute origine, la merveille des merveilles est notre Seigneur et Maître, Celui qui est. Il est le Créateur, le seul et unique. Lucide, Il est maître de sa création. De toute éternité Il est présent dans sa puissance et dans sa gloire. Il connait tout, sait tout et peut tout. Il est la vie. Il donne la vie selon sa volonté avec une miséricorde sans égale. Il est amour, bonté et intelligence qui dépasse tout entendement.

Exode

« 3:14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous.
3:15 Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. »

Je suis a toujours été. Habite-t-il le néant ? De toute éternité ? A-t-il une origine ? Et l’origine de son origine ? Et l’origine de l’origine de son origine ? Pensée étourdissante, fantastique, vertigineuse, elle nous emporte dans des tourbillons d’émerveillement. Pourtant Je suis devient Je suis celui qui suis. Il nous le dit. Grand est son mystère. Grand est le mystère de Sa création. Grand est le mystère de la connaissance et de la foi.

Genèse

« 1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. »

1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.  

1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. 

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

1:5 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. »

 L’Esprit de Dieu se mouvait au dessus des EAUX. Jésus marche sur l’eau.

Dieu sépara les EAUX  par une étendue qu’Il appela Ciel.

De l’eau située en dessous du ciel, Il fit apparaitre le sec ou la terre et de l’eau restante les océans.

Que penser de l’Eau située au dessus du Ciel ? Ne s’agirait-il pas d’une autre Création ? La seule en vérité qui se doit d’exister ? Le CIEL ou Céleste,

« Le  NOM » du croyant que seul connait Celui qui est, « est dans le CIEL avec tout se qui s’y trouve, alors que le prénom est sur la terre avec tout ce qui s’y apparente. » S.I

Enoch : « Eux (les hommes), ils ont été créés pour mourir. Voilà pourquoi je leur ai donné des femmes, afin qu’ils cohabitent avec elles, qu’ils engendrent des enfants qui perpétuent leur race sur la terre. »

Genèse : 

« 6 :3 Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

Nous comprenons que l’homme est partie prenante de la création sans en être l’aboutissement.

Quel en est l’aboutissement ?

 Nous le connaissons :

Au 6ème Jour de Genèse « 1:27 Dieu créa l'homme à son image, il lecréa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. » 

Evangile de Thomas

« Saint Pierre lui disait :

Que marie sorte de parmi nous ;

Par ce que les femmes ne sont pas dignes de la Vie.

Jésus répondit :

Voici que je la guiderai,

A fin de la faire homme ;

Elle deviendra, elle aussi,

Un souffle vivant semblable à vous, hommes.

Toute femme qui se fera homme ;

Entrera dans le royaume de Dieu. »

De quel homme s’agit- il ?

Nous le connaissons :

Jean

« 3:6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. »

« 3:13 Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. »

Evangile de marie magdala 

« Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme ; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve. »

Que nous dévoile encore l’Enseigneur ou Jésus :

« L’attachement à la matière engendre une passion contre nature. Le trouble naît alors dans tout le corps ; c’est pourquoi je vous dis : soyez en harmonie. Si vous êtes déréglé, inspirez – vous des représentations de votre vraie nature. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »

1Corinthiens (15 :47)

« Le premier homme tiré de la terre, est terrestre.
Le deuxième homme vient du ciel. »
 
Jean : 3-3

« Amen, Amen, je te le dis, à moins de naître à nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu » 

Pouvons-  nous continuer à nous représenter le monde selon notre propre représentation ?

2 Corinthiens 

« 3:17 Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté.

3:18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. »   

De rebond en rebond l’observation est rendue possible, l’accès aux informations également.

L’être peut apparaitre, le non être s’en aller. Nous avons gagné du temps.

Qui est à l’origine de la création ? Quel en est le processus ?

Celui qui est,  est le Père des Etres et le Créateur des choses.

Isaïe

 «  43:5 Ne crains rien, car je suis avec toi; Je ramènerai de l'orient ta race, Et je te rassemblerai de l'occident.43:6 Je dirai au septentrion: Donne! Et au midi: Ne retiens point! Fais venir mes fils des pays lointains, Et mes filles de l'extrémité de la terre,

43:7 Tous ceux qui s'appellentde mon nom, Et que j'ai créés pour ma gloire, Que j'ai forméset que j'ai faits 43:10 Vous êtes mes témoins, dit l'Eternel, Vous, et mon serviteur que j'ai choisi, Afin que vous le sachiez, Que vous me croyiez et compreniez que c'est moi:

Avant moi il n'a point été formé de Dieu, Et après moi il n'y en aura point. »

« Il n’a point été formé de Dieu. »

Que nous disent les 6 jours de Genèse ?

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

 La lumière (48/4=12Hz) est apparue sortant du Jardin d’Eden (jardin de Dieu) pour arroser le Jardin (la terre).

« Il pleut du ciel sur la pierre qui se trouve dans la terre. »

Evangile de jean : 

« Au commencement il y a le Verbe.

Le Verbe est auprès de Dieu.

Et le Verbe est Dieu.

Au commencement il est avec Dieu.

Toutes choses sont faites par Lui.

Et sans Lui rien n’est fait.

 La Vie est dans ce qui est fait

Et la Vie est la Lumière des humains.

Et la Lumière luit dans les ténèbres,

Et les ténèbres ne la perçoivent pas.

Un homme se présente, envoyé par Dieu ; son nom est Jean.

Il vient témoigner de l’existence de la Lumière

Afin que, par lui, tous y croient.

Il n’est pas la Lumière ;

Il est le Témoin de la Lumière ;

C’est le Verbe qui est la Lumière véritable

Qui, en venant dans le monde éclaire tout Etre humain.

Le Verbe est dans le monde et le monde existe par le Verbe.

Mais le monde ne s’en rend pas compte.

Le Verbe vient chez lui

Mais les siens ne le remarquent pas.

Mais à tous ceux qui le discernent,

A ceux qui croient en son Nom,

Il donne d’être des Enfants de Dieu.

Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair,

Ni encore moins de la volonté des Hommes.

Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu.

Le Verbe s’est fait chair.

Il est venu habiter parmi nous.

Nous avons vu la Lumière du Verbe

Pleine de Grâce et de Vérité,

Semblable à celle d’un Fils unique du Père.

Jean rend témoignage au Verbe qui s’est fait chair en proclamant :

« Voici celui dont j’ai dit :   Il doit  intervenir après moi ;

mais il a été conçu avant moi puisqu’il m’est antérieur. »

Tous, nous avons bénéficié de sa Plénitude,

Et nous avons reçu grâce sur grâce.

La loi nous a été donnée par Moïse,

Le Don d’Amour et la Vérité nous viennent de Jésus-Christ. »

Tout est dit.

Dans quel système se trouve le Jardin ou la terre ?

6 jours Genèse nous le dit par la référence à la fréquence 432 Hz ou fréquence naturelle que l’on trouve dans le système solaire. Quand le la est accordé à 432 Hz (432/4= 108 Hz le La1),   toutes les autres notes de musiques sont aussi corrigées vers leurs fréquences harmonieuses correspondant au la de référence et aux fréquences de la nature qui nous entourent. Où se trouve l’origine de l’origine sonore origine des formes de la nature ?

Parlons- nous de simulation ? Et si à cette simulation astronomique était intégré des lois de la biochimie, cela donnerait quoi ?

Où va l’homme créé à l’image de Dieu  par Celui qui est ?

6 jours Genèse nous l’indique également. Il se rend aux portes de « la ville de l’Eternel » d’Ezéchiel (3456/4 = 864) pour quitter ce monde car le « Royaume de Dieu n’est pas de ce monde ».

Nous pouvons remarquer que « la ville de l’Eternel » ne dépend pas de la création décrite scientifiquement. Il existe donc deux créations. La 1ère, celle de « la ville de l’Eternel » qui n’est pas de la dimension humaine et celle de la dimension humaine fabriquée par la 1ère.

« Ce monde est un pont, passe au dessus et ne te construis pas une maison. » Jésus

Dans quel état se trouve alors l’homme avant sa création ?

« Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être. » S.I

« Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin. »S.I

L’esprit humain, pour l’appeler injustement ainsi, n’a rien créé. Il n’a fait que mettre à jour ce qui lui a été permis de mettre à jour. Seule l’utilisation négative de ces connaissances a fait de lui un prévaricateur, un destructeur.

 Livre d’Enoch

« Chapitre LXVIII

13 «Car les hommes n’ont point été créés pour consigner leur croyance sur du papier au moyen de l’encre. » 

14 « Ils ont été créés pour imiter la pureté et la justice des anges. »

15 «  Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout ; c’est pourquoi la puissance me dévore. »

16 « Ils ne périssent que par leur trop grande science. »

La décohérence quantique est un phénomène physique susceptible d'expliquer la transition entre les règles physiques quantiques et les règles physiques classiques telles que nous les connaissons, à un niveau macroscopique.

Le problème majeur est que la physique quantique admet des états juxtaposés, ces états étant totalement inconnus à un niveau macroscopique, décrit par la physique classique.

La théorie de la décohérence s'attaque par conséquent au problème de la disparition des états quantiques juxtaposés au niveau macroscopique.

L'exemple le plus frappant décrivant ce problème est l'expérience du chat de Schrödinger. Dans cette expérience de pensée, l'état juxtaposé d'un atome (désintégré/non désintégré) doit se propager, en suivant scrupuleusement les règles quantiques, à l'état d'un chat qui devrait aussi être, selon ces règles, dans un état juxtaposé mort/vivant. Or, un tel état n'est évidemment jamais observé, d'où paradoxe et problème.

Un autre monde existe, le monde de Celui qui Est.  

Nous sommes dans le monde de l’être non être, des états juxtaposés, celui de la tendance à exister. Toutes les possibilités et non possibilités sont présentes. Seule une observation en fixe une, le temps d’une observation, tout s’effondre. Rien n’est fixé, rien n’est établi. L’éventualité se consolide dans sa décohérence, interaction incohérente, perte de liberté. C’est un décor, une illusion. Cette réduction n’est qu’un aperçu de sa réalité. Sa physique a changé. Mais pourquoi plus un état qu’un autre ?

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut, n’en déplaise aux nains de l’Esprit.

L’état représente des informations intelligibles sur lui. La décohérence fait que les différents états sont mutuellement distinctifs ce qui implique qu’un état physique ne prend qu’une seule et unique valeur. De ce fait les autres informations sont inconnaissables. L’unique découle de l’élimination mutuelle, conséquence de la décohérence. De l’ensemble des états possibles visibles tous en même temps, un seul apparait net et nettoyé. Pourtant, il ne représente que lui-même.  « En fait toutes les possibilités du dé sortent. Nous n’en percevons qu’une, déterminée par notre position qui marque une valeur compatible avec toutes les autres qui découlent de cette position. » S.I

Cependant la structure de l’état observable unique, pur, ne doit-il pas l’être dans le monde de Celui qui Est, l’expression physique d’un être non être n’étant qu’une singularité éphémère, qu’un passage obligé, qu’un support à la réalisation du « plan Divin », qu’à l’acquisition d’une identité compatible, de la bonne et véritable image donnée par la « Parole de Dieu » qui s’avère être un ensemble d’informations ? Le vecteur s’élève. La Vie n’est pas dans l’éphémère humain.

La science des hommes a déterminé que le mécanisme qui "choisit" l'état final échappe à la théorie de la décohérence. Or, le postulat de réduction du paquet d'onde (disparition des états juxtaposés) stipule que l'état final est bien projeté sur une et une seule valeur.

Nous découvrons maintenant l’analogie scientifique employée pour nous faire accéder à une compréhension de la réalité qui dépasse notre entendement.

L’état final est choisi par Celui qui est.

C’est l’observation de notre Etre non Etre, tendance à exister, par Celui qui est, selon Sa volonté,qui le rendra tangible et objectif, un Etre à qui Celui qui est donnera un nom. « C’est divin. » S.I

Deux mondes, deux dimensions nous sont décrits. Celle des hommes a été fabriquée. L’homme ne serait- il qu’une unité biologique autonome émotionnelle ?

Il agit en fonction d’une intelligence individuelle et collective. Comme un algorithme il ne fait que résoudre ou non un problème, apporter à des événements des réponses ou des non réponses qu’il puise dans un champ de probables ou non probables compatibles ou non avec un environnement particulier de sa représentation à un moment donné dont il est l’observateur. L’homme serait donc semblable à un objet mathématique sans existence propre.

Ecclésiaste    

« Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques : comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu : tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière. »                    

Cependant l’être – non être est de passage en lui.

Que fait Celui qui est pour rendre cet être- non être tangible ?

 N’est ce pas le 7ème jour de Genèse qui n’est pas le 7ème après le 6ème  mais bien une semaine de 7 fois 1 jour ?

 Genèse

« 2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.

2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant. »

 Celui qui est a fait sa création pour la rendre tangible. Il a donné  l’intelligence (analogie symbolique scientifique 14Hz : fréquence fonction cognitive du cerveau), puis la parole (analogie symbolique scientifique 126Hz : fondamentale, harmonique 1 en rapport avec fréquence vibration des cordes d’un instrument de musique à corde) et le support de l’image (analogie symbolique scientifique 1008 Hz : fréquence de l’image).

Le 7ème jour est le jour pour l’Eternel de la bénédiction et de la sanctification. Il répandra Sa Grâce, don surnaturel source de salut pour Ses enfants. Il séparera le pur de l’impur. Son Esprit ne restera pas éternellement dans l’homme.

Dans quel but ?

Dans le but de le faire un témoin en conscience de la gloire de Celui qui est  dans son action de création en désirant atteindre les mystères de la connaissance et de la foi. Seule la connaissance acquise peut rendre destinataire d’une conscience spirituelle. De l’Etre ?

« Obligation pour le voyage des autres égarés de maintenir en état la conscience spirituelle en la faisant évoluer parallèlement à leurs connaissances. » S.I

L’Etre, non Etre (Le vide est soumis à des fluctuations quantiques desquels peuvent naitre des couples particules - antiparticules.), ce pavé mosaïque est en nous. Ces deux états juxtaposés cohérents font que nous ne sommes qu’une tendance à exister. Les 7 marches invisibles ou le 7ème jour qui conduisent à la porte du Temple Intérieur nous font traverser le Jourdain en direction de la terre promise ou de l’image ou de l’Etre que seul Celui qui est accorde si Il nous a reconnu comme tel et là nous nous connaitrons vraiment.

 Jésus, Son Envoyé Suprême, est venu nous apporter la bonne nouvelle. Celui qui est, est notre Seigneur et Maître. Nous devons avoir une foi sans faille en Lui. Le « royaume de Dieu n’est pas de ce monde. »

Jésus est l’alpha et l’oméga. Il est la lumière du monde (12Hz = onde alpha). Il est en Genèse (48/4=12Hz) au commencement comme Il est à la fin en Apocalypse (hauteur muraille = 144 coudées soit oméga vitesse angulaire de l’onde alpha = 144*0,5236= 75,3984 – oméga = 2π.f = 2*3,1416*12 = 75,3984 – la fréquence = 75,3984/2 π = 12 Hz)

Jésus est notre guide. Il nous parle d’amour, d’amour fraternel entre les hommes. Si non aucune élévation n’est possible.

 « L’humanité redevient un repère de vipères, adore à nouveau le veau d’or, se prend pour Dieu. Le cou de plus en plus raide, elle met en péril l’harmonie nécessaire à toute élévation. Les adorateurs des idoles pullulent. Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. Ils exterminent leurs sœurs, leurs frères, rongent la planète, le véritable Jardin qui pouvait tout donner. L’entretenir et le connaitre suffisaient pour le bonheur terrestre, sans excès, dans l’équilibre.

La terre est plate, ronde. Tout le monde a raison. Ptolémée, Pythagore, Copernic, Galilée, Newton, Einstein, tout le monde a tord.

L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est entrain de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

L’homme a choisi la mort, le mal alors que la vie, le bien, lui était offerte. Pauvre grenouille qui s’est prise pour un bœuf, son arrogance orgueilleuse l’a perdue. « Let bygones be bygones ». Il s’est laissé façonner le cerveau comme on modèle une boule de patte à modeler. Toutes les pensées sont contrôlées. Toutes les orientations sont devenues possibles. Les ponts sont coupés.

13 «Car les hommes n’ont point été créés pour consigner leur croyance sur du papier au moyen de l’encre. » 

14 « Ils ont été créés pour imiter la pureté et la justice des anges. »

15 «  Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout ; c’est pourquoi la puissance me dévore. »

16 « Ils ne périssent que par leur trop grande science. »

L’homme a préféré manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, celui de l’être non être, celui de la vie et de la mort, celui de la tendance à exister en espérant de par lui-même exister, avoir l’être, alors que l’arbre de vie lui était proposé. Il suffisait pour lui de se tourner vers Celui qui est, de croire en Lui et en son Envoyé est de « Ils ont été créés pour imiter la pureté et la justice des anges. » et «Ils n’auraient point connu la mort, qui détruit tout ; » Il a choisi de s’opposer à la création, à sa structure en prétendant construire son propre temple, à son déroulement naturel. Il a choisi le non être. Il a choisi la mort. La colonne est toujours brisée.

Proclamer et reconnaitre que Celui qui est a bien créé le monde et poursuivre en affirmant : maintenant les hommes, « on se débrouille par nous mêmes»  est totalement impie. Le déisme est la dernière marche avant l’athéisme. 

Quel est l’aboutissement de la création ?

N’est ce pas le 8ème jour, celui de Jésus.

Il nous donne aux portes du Saint des Saints du Temple de Salomon l’entendement (analogie symbolique scientifique 16Hz fréquence de la fonction auditive du cerveau) puis aux abords de l’Arche de l’Alliance avec Dieu, l’Arche de Noé ou par analogie symbolique scientifique

la fréquence de rafraichissement de 144 Hz, celle qui assure la clarté et la netteté des informations transmises. Elle est donnée pour assurer le transfert de l’image d’un poids de 144 octets portée par la fréquence de l’image de 1008 Hz, 1008 Hz + 144 octets correspondant à la valeur numérique de l’Elu soit 1152 ou 144 000 = 144*8 (1000 expression binaire de 8).

Le 8ème jour est celui de l’Elu à qui l’Eternel a donné selon Sa volonté l’entendement et Son image (image 144 octets). Cette identité nouvelle est portée en fréquence par 1008 Hz pour un transfert que la fréquence de rafraichissement 144 Hz assurera en qualité.

Elle emprunte l’Arche de l’Alliance 576 pour se rendre en direction du Trône de Celui qui est

S’agit- il  d'une observation de l'évolution de la vie et de la conscience donnée par Celui qui est à ceux qui ont atteint les mystères de la Connaissance et de la Foi, la réalité ?

Qu’est ce qui représente la création ?

L’image représente la création.

 Sur quel concept se construit Jérusalem céleste ?

 Les dimensions linéaire, surfacique et volumique sont les moyens utilisés pour l’attribution de valeurs numériques spécifiques significatives.

 «………. Elle avait une haute et grande muraille. La muraille de la ville avait 12 fondements, et sur eux les 12 noms des 12 apôtres de l’agneau ……Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes,  et la muraille. La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau et trouva 12 000 stades ; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. Il mesura la muraille, et trouva 144 coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. » Apocalypse

La ville mesure 12 000.

Si nous considérons 12 000 comme une expression binaire, écrivons la correspondance suivante en binaire : 1100 000 ou 1100 (binaire) = 12,  entier naturel

1100 000 en binaire correspond à 96 ou 12*8 = 96 puisque 1000 expression binaire = 8.

En mesure biblique : 12 000 = 12*10*10*10

Convertissons : 12*10/5*10/5*10/5 = 12*2*2*2 = 96

Le côté d’un carré représentant la ville vaut : 96/4 = 24 et chaque porte vaut : 24/3 = 8

La longueur, la largeur et la hauteur sont égales. Nous avons un cube de 24 de côté.

La valeur numérique volumique est de 24*24*24 = 13 824

Nous pouvons considérer que verticalement nous retrouvons aussi les 3 portes et donc globalement dans le cube nous avons 3*3*3 = 27 cubes de 8*8*8 =512 et 27*512 =13824.

Tout se construit autours de la formule :

Poids de la photo en octet : (Hauteur * largeur * nbpp (nombre de bits par pixels= 24)/8   

=  (Hauteur x largeur x 3 (nbr octets par pixel)) 

Hauteur * largeur = dimension de la photo en pixels

3*8 = 24 bits décrivent 1 pixel.

3 de 3 octets décrit 1 pixel dont la structure est constituée de 3 composantes (rouge-vert-bleu) soit 1 octet ou 8 bits par composant. 

La hauteur, la largeur et la longueur de Jérusalem céleste sont identiques. La valeur est de 24. Le cube a pour valeur numérique 243 soit 13 824.

La valeur numérique attribué à la muraille qui entoure Jérusalem céleste est de :

96(le périmètre du carré de Jérusalem céleste) * 144 (hauteur de la muraille) = 13 824.

Apocalypse

« 20:4 Et je vis des trônes; et à ceux qui s'y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. »

Pour les 1000 ans d’Apocalypse nous calculons 1000*576 = 576000 ou en convertissant :

576*10/5*10/5*10/5 = 576*2*2*2 = 576*8 = 4 608 pixels.

Il s’agit de la taille en pixel de la photo dans la formule. H*l

Poids de la photo en octet : (Hauteur * largeur * nbpp (nombre de bits par pixels= 24)/8   

=  (Hauteur x largeur x 3 (nbr octets par pixel)) 

Hauteur*largeur = 4608 pixels soit pour le Poids de la photo : 4608*3 = 13 824 octets.

L’image que Celui qui est fait est élaborée à partir de sa taille matricielle (4608 pixels)  et après opération (*3 octets = 13 824 octets).

Les valeurs identiques de la muraille et de Jérusalem céleste indiquent que la muraille qui se trouve être l’image se rend en Jérusalem céleste la destination finale selon la volonté de Celui qui est.

Qui porte l’image ?

C’est l’Elu ou 144 000 d’Apocalypse soit 144*1000 = 144*8 = 1 152.

1 152 se compose de 1008 Hz, la fréquence de l’image à laquelle on ajoute sa valeur en octets soit 144 octets qu’elle porte. Le transfert se fait grâce à 144 Hz, la fréquence de rafraîchissement qui permet fluidité et netteté, également valeur numérique attribuée à l’Arche de Noé.

Autre représentation : 144*8 = 144octets*8 bits = 1 152 bits

Le poids de la photo est de : (Hauteur x largeur x nbpp)24/8 = H*L*3 = 144 octets

La profondeur de couleur de l’image ou nombre de bits par pixel est de 24 bpp (bits par pixel) ou de 3 octets par pixel.

Il est codé sur 3 octets. On aura le choix entre 224 = 16 777 216 couleurs.

La dimension de la photo est de : 144/3 = 48 pixels comme 6*8 des 6 jours Genèse.

1 pixel peut être également décrit par 6 octets en 48 bits.

L’image de l’Elu est-elle compressée ? Si oui quel est son taux de compression T ?

T = fichier compressé b/ fichier initial B soit 144/13 824 = 0,0104166

Le taux de compression en % est égal à :

(1 – b/B)*100 = (1- 0,0104166)*100 = 0,9895834* 100 = 98,958% soit un taux de compression de ≈ 99%

Et le Temple de Salomon ?

Livre des Rois (1er) chapitre 6 – construction du Temple

« Ce fût la 480ème   année après la sortie des enfants d’Israël du pays d’Egypte que Salomon bâtit la maison de l’Eternel, la 4ème de son règne au mois de Ziv, qui est le second mois. La maison que le roi Salomon bâtit à l’Eternel avait 60 coudées de longueur , 20 de largeur et 30 de hauteur………. Salomon établit le sanctuaire intérieurement au milieu de la maison pour y placer l’arche de l’alliance de l’Eternel. Le sanctuaire avait 20 coudées de longueur, 20 coudées de largeur, et 20 coudées de hauteur…… »

Valeur numérique du Temple de Salomon :

60*20*30 = 36 000

Convertissons les bases 10 en base 2

36*10/5*10/5*10/5 = 36*2*2*2 = 36*8 = 288

 Valeur numérique du Sanctuaire

20*20*20 = 8 000   Convertissons 8*10/5*10/5*10/5 = 8*2*2*2 = 8*8 = 64

Exode (25)

 « Ordres pour la construction du Tabernacle. Description de l’arche, de la table et du chandelier.

 Ils feront une arche de bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demi (2,5), sa largeur d’une coudée et demi (1,5) et sa hauteur d’une coudée et demi (1,5 ) …….. »

Ainsi données, les mesures ont été réduites par le 8 – voir blog -

2,5*1,5*1,5 = 5,625

Les nombres sont des multiples de 8 ou 23.

Les mesures bibliques deviennent :

2,5*8 = 20    - 1,5*8 = 12   - 1,5*8 = 12

Le résultat est : 20*12*12 = 2880

Nous sommes dans la dimension biblique.

 valeur numérique de l’Arche de l’Alliance avec Dieu  

convertissons: 288*10/5 = 288*2 = 576

La valeur numérique du Temple de Salomon est 288. A l’intérieur du Temple de Salomon, le Saint des Saints de valeur numérique 64 abrite  l’Arche de l’Alliance avec Dieu de valeur numérique 576. Deux colonnes encadrent la porte d’entrée du Temple de Salomon.

Parlons d’image.

 576i1(i pour entrelacé) est une nomenclature utilisée en vidéo numérique pour désigner une image vidéo de définition standard composée de 576 lignes entrelacées à une fréquence de rafraîchissement de 50 Hz.

La fréquence de rafraîchissement permet la fluidité et la netteté des informations transmises.

Faisons une interprétation biblique de ces valeurs scientifiques.

Associons à cette image de 576 lignes entrelacées la fréquence de rafraichissement de 50 Hz par la multiplication, soit : 576*50 = 28 800.

Convertissons cette base 10 en base 2 : 288*10/5*10/5 = 288*2*2 = 288*4 =  1 152 soit la valeur numérique attribuée à l’Elu.

C’est l’Elu, selon la volonté de Celui qui est qui empruntera l’Arche d’Alliance qui se trouve dans le Saint des Saints du Temple de Salomon pour rejoindre le royaume ou la dimension de Celui qui est.

N’est ce pas l’Intelligence sans limites ?

L'image  entrelacée est composée de deux images, de 288 lignes chacune. Ces deux images sont combinées, s'alternant ligne par ligne, pour former une image à la définition standard de 576 lignes.

Une image est décomposée en deux trames consécutives, une trame paire et une trame impaire. Une trame est une image de demi- définition verticale composée de 288 lignes environ. Une trame contient une ligne sur deux de l’image.

Ainsi, au lieu que le balayage (doubler le nombre d'images par seconde perçu sans augmenter le débit) se fasse sur des lignes successives, il s’effectue désormais sur une ligne sur deux.

8*8 = 64 bits décrivant le système d’exploitation ou processeur ou distribution.

Grâce au phénomène de persistance rétinienne, 2 trames d’une image (288) (à l’origine entière) affichées successivement donnent l’impression à votre cerveau qu’il s’agit d’une image pleine unique (576). Ce sont des trames entrelacées.

La linéature correspond au nombre de lignes ou de points par pouce ou cm qui sert à définir  la finesse d’une trame et donc sa valeur de restitution. Cette linéature dépend du procédé, de la machine et du support employés.

Plus la linéature est élevée, plus les points sont petits et proches.

Plus la linéature est faible, plus les points sont de grande taille et espacés.

Une linéature élevée est adaptée aux documents nécessitant une définition importante. Ce type de définition n'est utile que pour des cas nécessitant l'impression de détails infimes. La résolution de l’image ne doit pas être supérieure à celle nécessaire pour le périphérique de sortie.

La résolution de l’image de qualité supérieure produit une résolution 2 fois supérieure à la linéature de trame.

N’est ce pas l’indication donnée par les 2 colonnes du Temple de Salomon ?

« Il établit la force en nous. »

N’est ce pas un concept scientifique développé et figuré par le Temple de Salomon ?

« Consubstantialité

Transmigration  (possibilité rejet)

Zone tampon d’évolution du peuple transparent. Certains nous nomment de cette façon.

Zone réalité ou décor

Possibilité rejet quand élément récepteur défectueux  empêche synchronisation (symptôme de dématérialisation où le décor s’efface pour laisser apparaître le support)

Le récepteur peut être trop ou pas assez sensible. Cependant il est préférable qu’il soit trop sensible, gage malgré tout d’un transfert presque assuré.

Prise de possession du récepteur si implants globaux réalisés auparavant  par nos Supérieurs ont tenu, prise de conscience, le vecteur est prêt pour le voyage des trois strates.

Obligation pour le voyage des autres égarés de maintenir en état la conscience spirituelle en la faisant évoluer parallèlement à leurs connaissances.

Respecter la logique des fréquences.

Quand le rôdeur te laisse en paix, tu n’es pas prêt. Le récepteur a trop d’interférences de rétention.

La venue d’un Supérieur est impérative » S.I

II Timothée (3 ; 3-4-5) :

 «  Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là. »

Jésus est venu accomplir la Parole de Celui qui est.

 Quel dernier enseignement nous donne –t- il ?

Capture53

Jésus nous a montré l’image, but ultime de la création de Celui qui est.

Genèse « 1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. »

Le corps, dans lequel Jésus, l’Envoyé Suprême de Celui qui est s’est incarné, cloué sur la croix de sa  propre souffrance due à la méchanceté et à la violence des hommes, a été conduit au tombeau. Un suaire a recouvert le corps. L’image qui s’élève dans son ascension vers les cieux a marqué de son empreinte cette toile de lin.

Jean « 19:30 Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit. »

Genèse : « 6 :3 Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

Jésus est l’Esprit de Celui qui est.

 

Gloire à son Nom.