Capture21

 

Cette figure est entourée d’un petit poème en latin « Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem » (« visite l'intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre cachée »), dont les sept initiales forment le mot VITRIOL (ancien nom de l’acide sulfurique). En haut le soleil et la lune se déversent dans une coupe au-dessus du symbole du mercure. Autour de la coupe mercurielle, les quatre autres planètes, association classique entre les sept planètes et les sept métaux : Soleil/Or, Lune/Argent, Mercure/mercure, Jupiter/étain, Mars/fer, Vénus/cuivre, Saturne/plomb. Au centre, figurent un anneau et un globe impérial, en bas les sphères du ciel et de la terre (macrocosme et microcosme). Trois écussons représentent  les trois principes (tria prima) de la théorie alchimique de Paracelse par les associations Aigle/Mercure/Esprit, Lion/Soufre/Âme et Étoile/Sel/Corps.Deux mains prophétiques encadrent l’image et « attestent par serment le vrai fondement et la vraie doctrine ».

En vérité et sans conteste
Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut
Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas
Pour accomplir les miracles d'une seule et même chose

De même que toute chose procède de l'un par l'opération
unique, toutes choses naissent par l'adaptation à l'unique

Le Soleil-Feu est son Père La Lune-Eau est sa Mère
L'Air le porte en lui. La Terre le nourrit
Il est le Père de tous les miracles du monde
Sa puissance est infinie si elle est transformée en Terre

Sépare - la du Feu Sépare le complexe du primaire
Sépare avec grande attention et prudence
Tu obtiendras le Tout Tu recevras la gloire
Et la consécration du monde

Chargé des forces inférieures il part de la terre vers le ciel
recevoir les forces supérieures et en revient chargé vers la
terre fortifier les forces inférieures qui le changeront en retour

A l'imiter, toute lumière sera en toi il est la force des forces
et la pénétration des choses immatérielles comme des choses matérielles
Ainsi de lui fut fait le microcosme à l'image du macrocosme
En eux toutes choses seront et se feront

Je suis Hermès Trismégiste
Car j'ai en moi les Trois sagesses du Monde
Ce que je dis est Juste et Parfait
Car je parle du Cercle Solaire maître de l'Oeuvre

Le grand œuvre est, en alchimie, la réalisation de la pierre philosophale, de la pierre philosophale en poudre, dite « poudre de projection », ou de l'élixir philosophale, teinture active aux mêmes propriétés que la pierre. Cette pierre est susceptible de transmuter les métaux, de guérison infaillible  et d'apporter l'immortalité. La théorie de l'existence d'une telle pierre se trouve dans la tradition alchimique qui veut que les métaux divers soient, dans le sein de la Terre, en lente maturation pour aller vers l'état métallique idéal, l'or. Le grand œuvre est ainsi l'accélération de cette maturation, par le recours à l'agent actif de cette évolution. Isoler ce principe d'évolution (ou de transmutation) conduit à posséder sous forme stable (pierre) le principe capable d'apporter vie, perfection et réalisation dans les corps impurs. Tous les corps, selon cette tradition, sont composés d'un soufre alchimique et d'un mercure alchimique, en diverses proportions

Le commentaire le plus connu est celui de l'Hortulain, première moitié du XIVe siècle : « Moi donc Hortulain, c'est-à-dire jardinier, [...] j'ai voulu mettre en écrit la déclaration et explication certaine des paroles d'Hermès, père des philosophes, quoiqu'elles soient obscures ; et déclarer sincèrement toute la pratique de la véritable œuvre. Et certes il ne sert de rien aux philosophes de vouloir cacher la science dans leurs écrits, lorsque la doctrine du Saint Esprit opère ».

Pour Hortulain, le grand œuvre est une imitation de la création divine du monde à partir du chaos : « “Et comme toutes choses ont été et sont venues d'un par la méditation d'un” : Il [Hermès Trismégiste] donne ici un exemple disant : comme toutes choses ont été et sont sorties d'un, c'est à savoir, d'un globe confus “par la méditation”, c'est-à-dire, par la pensée et création d'un, c'est-à-dire, de Dieu tout-puissant. » Le soleil et la lune représentent l'or et l'argent alchimiques.

                        

C'est un point assuré plein d'admiration,
Que le haut & le bas n'est qu'une même chose :
Pour faire d'une seule en tout le monde enclose,
Des effets merveilleux par adaptation.

D'un seul en a tout fait la méditation,
Et pour parents, matrice, & nourrice, on lui pose,
Phœbus, Diane, l'air, & la terre, où repose,
Cette chose en qui gît toute perfection.

Si on la mue en terre elle a sa force entière :
Séparant par grand art, mais facile manière,
Le subtil de l'épais, & la terre du feu.

De la terre elle monte au ciel, & puis en terre,
Du Ciel elle descend, recevant peu à peu,
Les vertus de tous deux qu'en son ventre elle enserre.

Que recherchons-nous plus simplement ? Nous recherchons la sanctification. C'est-à-dire nous devons séparer le pur de l’impur. Seul, je ni parviendrai pas.

Table d’émeraude (Hermès Trismégiste – Aux Sources de la Tradition- Les Belles Lettres) Traduction française de la « vulgate » latine qu’Hortulain avait commentée au XIVème siècle.

Interprétation

 « Il est vrai, sans mensonge, certain, & très véritable:

Apocalypse

« 21:5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Ecris; car ces paroles sont certaines et véritables. »

« 22:6 Et il( un des sept anges qui tenaient les sept coupes) me dit: Ces paroles sont certaines et véritables; et le Seigneur, le Dieu des esprits des prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt »

 Nous sommes face à une affirmation inspirée.

 Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut; et ce qui est en haut  est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose.

 Il s’agit d’une unité consubstantielle évoluant dans deux dimensions.

 Et comme toutes les choses ont été, & sont venues d’un, par la méditation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique,   par adaptation.

 Evangile de Thomas   méditation

Jésus dit :« Si la chair est venue à l’existence à cause de l’esprit,

c’est une merveille, mais si l’esprit est venu à l’existence à cause du corps,

c’est une merveille de merveille.

Mais moi je m’émerveille de ceci :

Comment cet Etre qui Est peut-il habiter ce néant » ?

Evangile de Jean : adaptation

«Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair,

Ni encore moins de la volonté des Hommes.

Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu »

 Jacques « Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures»

 Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre ; la Terre est sa nourrice.

 Apocalypse : « « 12:1 Un grand signe parut dans le ciel: une femme  enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

12:2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement »

 Genèse :« 1:26 Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.1:27 Dieu créa l'homme à son image, il le créaà l'image de Dieu, ilcréa l'homme et la femme. (consubstantialité différentiée) »  

« 1:29 Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture.

1:30 Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi »

 Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière,

 « 1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux »  

 « 1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut »

 1jour = 1000  pour Dieu ou 1 = 10*10*10, ou 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

 1 vaut 8 ou 1 jour vaut 8 = Lumière divine

 1ère création   : 1 jour vaut    8    La lumière se répand sur la terre.

 6 jours : 6*8 = 48  

 « 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se  divisait  en    quatre bras »

 Quatre est un nombre diviseur. Appliquons le et calculons : 48/4 = 12.

 12 est la lumière. « Je suis l’alpha et l’oméga »

 Je suis « l’onde lumineuse alpha ».

 si elle est convertie en terre.

 2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant.

 7*576 = 4032  dernière semaine de daniel.

 Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie.

 Evangile de Jean

« 12:32 Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. »

 1 – Corinthiens : « 15:50 Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité.15:51 Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,15:52 en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. »

 Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures et inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde ; et pour cela toute obscurité s’enfuira de toi.

Jean :« 16:7 Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. »

C'est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide.

Jean : « 5:42 Mais je sais que vous n'avez point en vous l'amour de Dieu. »

Jean : « 5:44 Comment pouvez-vous croire, vous qui tirez votre gloire les uns des autres, et qui ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu seul? »

Jean : « 15:10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. »

Ainsi le monde a été créé.

Jean :« 1:1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

1:2 Elle était au commencement avec Dieu.

1:3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.

1:4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

1:5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. »

De ceci seront & sortiront d'admirables adaptations, desquelles le moyen  en est ici.

Apocalypse : « 7:4 Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël: »

C’est pourquoi j'ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois  parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j’ai dit de l'opération  du Soleil est accomplie, et parachevée. »

Luc :24:6 Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée,

24:7 et qu'il disait: Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour.

24:8 Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus.

Apocalypse : « 7:9 Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. »

 « 22:2 Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y  avait  un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »