Capture401

De la consécration à la dédicace

1Corinthiens «2:6 Cependant, c'est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n'est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis;

2:7 nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire,

2:8 sagesse qu'aucun des chefs de ce siècle n'a connue, car, s'ils l'eussent connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.

2:9 Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment.

2:10 Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.

2:11 Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.

2:12 Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

2:13 Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.

 2:14 Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.

« Il existe donc deux hommes, un du ciel et un de la terre. Les deux sont issus de la création. Et à un moment ils se rejoignent. Comment cela peut-il se faire ? Je dirai grand mystère de l’incarnation ou de la transmigration. Est-ce de la magie ? Certainement pas, c’est de la science.

La prise de conscience d’une présence spirituelle au plus profond de chacun de nous, représente pour Jésus comme j’ai l’audace de le comprendre, le réel accès à la Royauté divine. De cette réalité, à la fois existentielle et originelle, nous ne sommes séparés que par un état de conscience déficient. Ne se trouve-t-il pas là notre prochain ? Celui qui est vraiment proche de nous ? Caïn a tué Abel. » S.I

L’homme animal est donc « dans un état de conscience déficient ». Il est dans l’incapacité de percevoir cette présence divine. Il est Caïn, le terrestrequi symboliquement a tué Abel, le céleste.

Exode « 31:1 L'Éternel parla à Moïse, et dit:
31:2 Sache que j'ai choisi Betsaleel, fils d'Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda.
31:3 Je l'ai rempli de l'Esprit de Dieu, de sagesse, d'intelligence, et de savoir pour toutes sortes d'ouvrages,
31:4 je l'ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l'or, l'argent et l'airain,
31:5 de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois, et d'exécuter toutes sortes d'ouvrages.
31:6 Et voici, je lui ai donné pour aide Oholiab, fils d'Ahisamac, de la tribu de Dan. J'ai mis de l'intelligence dans l'esprit de tous ceux qui sont habiles, pour qu'ils fassent tout ce que je t'ai ordonné:
31:7 la tente d'assignation, l'arche du témoignage, le propitiatoire qui sera dessus, et tous les ustensiles de la tente;
31:8 la table et ses ustensiles, le chandelier d'or pur et tous ses ustensiles,
31:9 l'autel des parfums; l'autel des holocaustes et tous ses ustensiles, la cuve avec sa base;
31:10 les vêtements d'office, les vêtements sacrés pour le sacrificateur Aaron, les vêtements de ses fils pour les fonctions du sacerdoce;
31:11 l'huile d'onction, et le parfum odoriférant pour le sanctuaire. Ils se conformeront à tous les ordres que j'ai donnés. »

La mission de Betsaleel choisi par l’Eternel et de son aide Oholiab donné par l’Eternel a été de construire selon les instructions de Celui qui est  l’Arche de l’Alliance avec Dieuainsi que tout ce qui sera  nécessaire pour Lui rendre hommage, Lui vouer un culte. S’agit- il d’une construction dans la réalité-décor ? Son origine est l’Esprit de Dieu. Elle est sacrée. La construction dans la réalité décor est un reflet de ce qui se trouve dans le ciel en ce qu’il s’y’apparente dans la terre et qui cependant le manifeste. Est-ce un simulacre ? Non, car l’apparence renvoie à une réalité sous-jacente mais sans prétendre valoir pour cette réalité elle- même. C’est une réalité décor. Le prévaricateur est celui qui veut faire de cette apparence la réalité même et ainsi construire un simulacre qui ne s’appuie sur aucune vérité, réalité. Il sera voué par interdit. Le décor est réalité. Qu’est ce que cette réalité ? Elle est réalité pour « l’homme animal » et décor pour « l’homme céleste ».  .

Hébreux « 9:11 Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création;

9:12 et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. »

L’Arche de l’Alliance avec Dieu n’est pas de ce monde, « de cette création ». La chercher physiquement dans le terrestre est illusoire, inutile, sans fondement. Personne ne la trouvera puisqu’elle se situe ailleurs, qu’elle s’est toujours située ailleurs. Elle peut être juste symbolisée par un coffre en bois avec deux chérubins. Elle est un moyen de communication, de transfert d’informations. Le lieu très saint, sacré, le sanctuaire, est le lieu de résidence de l’Arche de l’Alliance avec Dieu. Il n’est pas dans cette création, dans la réalité – décor.

Eden  ou le Jardin de Dieu relève de la destinée des hommes-être faits à l’image de Celui qui est selon Sa Volonté. Il symbolise le point de contact entre les deux aspects de la création. Il est le domaine, la dimension de l’homme céleste et non celui de l’homme terrestre. Il permet, après une transmigration d’Eden, le transfert au Jardin.

Eden relève donc de la dimension des « hommes-être ». Il est un monde parallèle au nôtre, le Jardin, la terre, qui, tout en étant différent ou lointain, s'y superpose ou le baigne, et dans lequel les êtres élus, rachetés, choisis ou appelés, peuvent pénétrer à tout moment.  

 Eden se trouve être de la dimension des eaux au dessus des eaux séparées par une étendue appelée ciel.

« L’Eternel Dieu planta un jardin en Eden. »

En donnant des dimensions pour la construction « la tente d'assignation, l'arche du témoignage, le propitiatoire qui sera dessus, et tous les ustensiles de la tente; » l’Eternel a donné un caractère sacré qui vient de Lui dans le terrestre. Il a consacré cet endroit.

Livre II Chroniques

« 2:3 Salomon envoya dire à Huram, roi de Tyr: Fais pour moi comme tu as fait pour David, mon père, à qui tu as envoyé des cèdres afin qu'il se bâtît une maison d'habitation.

2:4 Voici, j'élève une maison au nom de l'Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l'Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël.

2:5 La maison que je vais bâtir doit être grande, car notre Dieu est plus grand que tous les dieux.

2:6 Mais qui a le pouvoir de lui bâtir une maison, puisque les cieux et les cieux des cieux ne peuvent le contenir? Et qui suis-je pour lui bâtir une maison, si ce n'est pour faire brûler des parfums devant lui?

2:7 Envoie-moi donc un homme habile pour les ouvrages en or, en argent, en airain et en fer, en étoffes teintes en pourpre, en cramoisi et en bleu, et connaissant la sculpture, afin qu'il travaille avec les hommes habiles qui sont auprès de moi en Juda et à Jérusalem et que David, mon père, a choisis. »

« 2:10 Je donnerai à tes serviteurs qui couperont, qui abattront les bois, vingt mille cors de froment foulé, vingt mille cors d'orge, vingt mille baths de vin, et vingt mille baths d'huile.

2:11 Huram, roi de Tyr, répondit dans une lettre qu'il envoya à Salomon: C'est parce que l'Eternel aime son peuple qu'il t'a établi roi sur eux.

2:12 Huram dit encore: Béni soit l'Eternel, le Dieu d'Israël, qui a fait les cieux et la terre, de ce qu'il a donné au roi David un fils sage, prudent et intelligent, qui va bâtir une maison à l'Eternel et une maison royale pour lui!

2:13 Je t'envoie donc un homme habile et intelligent,

2:14 Huram-Abi, fils d'une femme d'entre les filles de Dan, et d'un père Tyrien. Il est habile pour les ouvrages en or, en argent, en airain et en fer, en pierre et en bois, en étoffes teintes en pourpre et en bleu, en étoffes de byssus et de carmin, et pour toute espèce de sculptures et d'objets d'art qu'on lui donne à exécuter. Il travaillera avec tes hommes habiles et avec les hommes habiles de mon seigneur David, ton père. »

Qu’en est- il de David et Salomon ?

Salomon est né de la rencontre de David et de Beth - Scheba , femme d’Urie le Héthien. David régna 40 ans sur Israël (7 ans à Hébron, 33 ans à Jérusalem)

1Rois « 3:7 Maintenant, Eternel mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père; et moi je ne suis qu'un jeune homme, je n'ai point d'expérience.

3:8 Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni nombré, à cause de sa multitude.

3:9 Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux?

3:10 Cette demande de Salomon plut au Seigneur.

3:11 Et Dieu lui dit: Puisque c'est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l'intelligence pour exercer la justice,

3:12 voici, j'agirai selon ta parole. Je te donnerai un cœur sage et intelligent, de telle sorte qu'il n'y aura eu personne avant toi et qu'on ne verra jamais personne de semblable à toi. »

Pendant que le Héthien enrôlé dans l’armée de David sous les ordres de Joab, était en campagne pour détruire les fils d’Ammon et pour assiéger Rabba, David tomba amoureux de Beth-Scheba . Il l’a connue. Elle devint enceinte. Apprenant son état, David fit revenir du combat Urie pour qu’il retrouve sa femme. Urie refusa de partager sa couche avec elle prétextant que tous ses compagnons dormaient eux en rase campagne, loin de leurs femmes. David le renvoya devant Rabba et demanda à Joab de le placer au plus fort du combat. Urie fut tué. Bath Scheba  rejoignit  David. Leur enfant mourut le 7ème jour.

Salomon fut le deuxième enfant à naître de cette femme et de David.

II Samuel chap.12 v 14 « L’Eternel pardonne ton péché, tu ne mourras point. Mais par ce que tu as fait blasphémer  les ennemis de l’Eternel, en commettant cette action, le fils qui  t’est  naît mourra »

Le fruit d’un crime ne peut être. On ne peut rien construire de véritable sur une base impure même inconsciente de son origine criminelle. Comme nous connaissons la suite de l’écrit, effectivement un fils de David devant construire le temple ne devait être que d’origine pure.

Se servir de ses ennemis pour assouvir ses désirs criminels les rendent complice à leur dépend de cette action. Joab a reçu un ordre émanant d’un pouvoir légitime ; pourtant cela n’enlève en rien à sa responsabilité, à sa complicité dans la commission du crime élaboré par David, comme par ailleurs celle des fils d’Ammon dont il a utilisé les épées et qui ont transgressé les lois divines.

Nous sommes dans la prévarication. Aucun homme terrestre ne pourra construire son propre temple à l’imitation du Temple de Celui qui est.

Bien que roi, David a enfreint des lois qui n’émanaient pas de sa maison. Il a violé celles d’un Ordre Supérieur en toute connaissance de cause sans peut être en appréhender toute la signification et les conséquences. Celui qui est a désigné Salomon comme roi d’Israël.       Au moment où le fils aîné de David, Adonija, s’était proclamé roi, David l’apprenant  demanda au sacrificateur Tsadok et au prophète Nathan d’oindre pour roi sur Israël, Salomon, qui monté sur la mule royale descendit à Guihon et de là, sous la clameur de la foule alla s’asseoir sur le trône de David. Salomon plus tard fit exécuter Adonija.

Nous retrouvons toujours le même enseignement, à savoir que « L'aîné sera assujetti au plus jeune; » Adonija est l’homme terrestre, Salomon l’homme céleste. Symboliquement l’homme céleste naitra du fait de l’exécution de l’homme terrestre, de sa disparition.

Une fois de plus il est tout à fait impossible et inacceptable de désobéir à des règles établies supérieures préexistantes à l’espèce humaine. Comment  Adonija aurait- il pu construire le temple sur des bases valides, légitimes ?

Tout pouvoir doit être légitime, en phase, en concordance, compatible avec l’Ordre. Rien ne peut se construire sur le crime. L’Ordre Supérieur est implacable.

La 4ème année de son règne Salomon débuta la construction du temple.

Livre II Chroniques chap.2 Salomon demanda de l’aide à Huram, roi de Tyr qui entre autre lui envoya Huram-Abi, fils d’une femme d’entre les filles de dan et d’un père tyrien.

Livre I Roi chap.6 Le roi Salomon fit venir de Tyr, Hiram fils d’une veuve de la tribu de Nephtali et d’un père tyrien qui travaillait sur l’airain.

Le roi Salomon homme de foi, reçut la mission d’édifier un temple selon des plans établis par Dieu. Pour réaliser cette œuvre il dut faire appel au savoir - faire du Maître artisan Hiram-Abif. Le roi Salomon, homme d’église (au sens général du terme) possesseur des plans et Hiram-Abif celui qui œuvre dans le monde et s’engage sur le chemin de l’initiation sont complémentaires. La construction devrait pouvoir se réaliser sur des bases légitimes et solides.

Peut- on dissocier les plans de la construction ? Peut- on tuer Hiram, le constructeur en continuant malgré tout l’édification selon les plans véritables ?

Le constructeur est le plan, comme le plan est le constructeur. Ils sont indissociables.

Le constructeur doit se sacrifier, en se laissant assassiner pour  couper le chemin à la connaissance de Celui qui vous reconnaît, vous purifie, vous capte et vous envahit. Cette construction échappe au terrestre qui ne peut la supplanter.  En se sacrifiant comme tout bon gardien de la porte doit le faire, il en laissait l’accès pur, véritable, accessible.

La connaissance est interdite à tous les voleurs, à tous les criminels contre l’Esprit ainsi qu’aux moqueurs et contempteurs. Le Temple de Salomon s’appuie sur l’humanité pour se construire et s’en détache pour ailleurs se développer. La vie est ailleurs.

Un fils légitime ne peut naître d’un  père consubstantiellement différent du vrai père. En se sacrifiant Hiram a tué le père éventuel d’un fils illégitime. L’humain se prend pour dieu dans sa quête de la connaissance qu’il détourne et pense le remplacer. Vouloir comprendre le fonctionnement du temple et le reproduire, en tant que matière pensante  est semblable à un robot qui désire remplacer son constructeur. La spiritualité est réalité. Le monde de la réalité-décor  est là pour nous l’apprendre.   

En définitive, la connaissance de l’Amour n’est-elle pas celle issue de Celui qui est quand il nous reconnait selon sa volonté et Sa miséricorde ? C’est Celui qui est qui nous connait et qui nous reconnait. Il nous met dans son attraction.

Salomon a construit le Temple de pierres selon les plans donnés par Dieu. Avec l’aide de qui ? Avec l’aide d’Hiram, un païen, ce qui fait de ce temple un temple universel ouvert à tous, collectif. Aussi pour éviter toute prévarication Jésus est venu construire le temple de Son corps. Le Temple de Salomon, Temple de pierres pour l’homme terrestre qui se superpose au  Temple de Son corps,  Temple spirituel pour l’Etre spirituel, le racheté de la terre que Jésus construit en 3 jours. Par le temple de pierre l’homme céleste est reconnu ou non par Celui qui est qui l’autorise ou non à entrer dans le temple spirituel.

Personne sous peine de se condamner lui-même à mort ne plantera dans l’autre dimension de sa propre volonté son propre arbre de vie le seul crime impardonnable commis contre l’Esprit.

Livre II Chroniques

« 2:3 Salomon envoya dire à Huram, roi de Tyr: Fais pour moi comme tu as fait pour David, mon père, à qui tu as envoyé des cèdres afin qu'il se bâtît une maison d'habitation.

2:4 Voici, j'élève une maison au nom de l'Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l'Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël.

2:5 La maison que je vais bâtir doit être grande, car notre Dieu est plus grand que tous les dieux.

2:6 Mais qui a le pouvoir de lui bâtir une maison, puisque les cieux et les cieux des cieux ne peuvent le contenir? Et qui suis-je pour lui bâtir une maison, si ce n'est pour faire brûler des parfums devant lui? »

Salomon, dans l’humilité, a conscience que ce n’est pas lui qui construit la Maison de l’Eternel, Son Temple. Il peut juste bâtir un temple de pierre par analogie dans le terrestre  pour le Lui consacrer, dédier par des louanges et des prières. L’homme terrestre met le Temple de Dieu « qui n’est pas de ce monde » en danger quand la foi le quitte et qu’il se prend pour l’Eternel dans sa prévarication en mettant toute la création en péril.

1 R (8, 11-12)

Salomon se plaça devant l'autel du Seigneur, en face de toute l'assemblée d'Israël ; il étendit les mains vers le ciel

et fit cette prière : « Seigneur, Dieu d'Israël, il n'y a pas de Dieu comme toi, ni là-haut dans les cieux, ni sur la terre ici-bas ; car tu gardes fidèlement ton Alliance avec tes serviteurs, quand ils marchent devant toi de tout leur cœur.

Serait-il donc possible que Dieu habite sur la terre ? Les cieux et les hauteurs des cieux ne peuvent te contenir : encore moins ce Temple que j'ai construit !

 Sois attentif à la prière et à la supplication de ton serviteur. Écoute, Seigneur mon Dieu, la prière et le cri qu'il lance aujourd'hui vers toi.

Que tes yeux soient ouverts nuit et jour sur ce Temple, sur ce lieu dont tu as dit : 'C'est ici que sera mon Nom.' Écoute donc la prière que ton serviteur viendra faire en ce lieu.

 Écoute la supplication de ton serviteur et de ton peuple Israël, lorsqu'ils prieront en ce lieu. Toi, du ciel où tu habites, écoute et pardonne.

1Roi « 8:28 Toutefois, Eternel, mon Dieu, sois attentif à la prière de ton serviteur et à sa supplication; écoute le cri et la prière que t'adresse aujourd'hui ton serviteur.

8:29 Que tes yeux soient nuit et jour ouverts sur cette maison, sur le lieu dont tu as dit: Là sera mon nom! Ecoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu. »

« 9:3 Et l'Eternel lui dit: J'exauce ta prière et ta supplication que tu m'as adressées, je sanctifie cette maison que tu as bâtie pour y mettre à jamais mon nom, et j'aurai toujours là mes yeux et mon cœur »

Salomon invoque le Nom de l’Eternel et prie. Il comprend par la Sagesse que l’Eternel lui a donnée que le Temple qu’il a construit n’est pas la résidence effective de l’Eternel qu’Il a malgré tout sanctifié, purifiée, consacrée, rendue sacré par Sa Parole: «  sur le lieu dont tu as dit: Là sera mon nom ! » et que Salomon Lui dédicace, dédie  par la prière«  Ecoute la prière que ton serviteur fait en ce lieu. »

Il s’agit d’un lieu symbolique de contact dans le terrestre, de prière, rendu sacré par la Parole de  l’Eternel entre Lui et Ses Enfants du peuple d’Israël, peuple en Esprit.

« 2:14 Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge. »

2Chronique « 2:4 Voici, j'élève une maison au nom de l'Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l'Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. »

« 6:1 Alors Salomon dit: L'Eternel veut habiter dans l'obscurité!

6:2 Et moi, j'ai bâti une maison qui sera ta demeure, un lieu où tu résideras éternellement! »

« 7:5 Le roi Salomon immola vingt-deux mille bœufs et cent vingt mille brebis. Ainsi le roi et tout le peuple firent la dédicace de la maison de Dieu. »

« 7:7 Salomon consacra le milieu du parvis, qui est devant la maison de l'Eternel; car il offrit là les holocaustes et les graisses des sacrifices d'actions de grâces, parce que l'autel d'airain qu'avait fait Salomon ne pouvait contenir les holocaustes, les offrandes et les graisses.

7:8 Salomon célébra la fête en ce temps-là pendant sept jours, et tout Israël avec lui; une grande multitude était venue depuis les environs de Hamath jusqu'au torrent d'Egypte.

7:9 Le huitième jour, ils eurent une assemblée solennelle; car ils firent la dédicace de l'autel pendant sept jours, et la fête pendant sept jours. »

« 30:17 Comme il y avait dans l'assemblée beaucoup de gens qui ne s'étaient pas sanctifiés, les Lévites se chargèrent d'immoler les victimes de la Pâque pour tous ceux qui n'étaient pas purs, afin de les consacrer à l'Eternel. »

Sans sanctification il n’y aura pas de consécration. La sanctification a pour but de séparer le pur de l’impur, le profane du sacré, le terrestre du céleste. Par la dédicace qui est une mise à part pour Dieu, le contact en Esprit aura lieu.

L’Eternel, consacre, rend sacré Son Temple dans « son royaume qui n’est pas de ce monde », tandis que l’homme terrestre Lui consacre, Lui dédie en analogie un espace, un temple de pierres.

 

 

Gloire à son Nom.