Capture89

« Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être. » S.I

« Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin. »S.I

Evangile de Thomas

Jésus dit :

« Si la chair est venue à l’existence à cause de l’esprit,

c’est une merveille,

mais si l’esprit est venu à l’existence à cause du corps,

c’est une merveille de merveille.

Mais moi je m’émerveille de ceci :

Comment cet Etre qui Est

Peut-il habiter ce néant. »

Exode

« 3:14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle "je suis" m'a envoyé vers vous.
3:15 Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération. »
 
Evangile de Marie Magdala

« Que lui a dit l’Enseigneur :

« Je suis sortie du monde grâce à un autre monde,

une représentation s’est effacée

grâce à une représentation plus haute.

Désormais je vais vers le repos

Où le temps se repose dans l’Eternité du temps.

Je vais au Silence. »        

L’esprit humain, pour l’appeler injustement ainsi, n’a rien créé. Il n’a fait que mettre à jour ce qui lui a été permis de mettre à jour. Seule l’utilisation négative de ces connaissances a fait de lui un prévaricateur, un destructeur.

Un autre monde existe, le monde de Celui qui Est.

Nous sommes dans le monde de l’être non être, des états juxtaposés, celui de la tendance à exister. Toutes les possibilités et non possibilités sont présentes. Seule une observation en fixe une, le temps d’une observation, tout s’effondre. Rien n’est fixé, rien n’est établi. L’éventualité se consolide dans sa décohérence, interaction incohérente, perte de liberté. C’est un décor, une illusion. Cette réduction n’est qu’un aperçu de sa réalité. Sa physique a changé. Mais pourquoi plus un état qu’un autre ?

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut, n’en déplaise aux nains de l’Esprit.

L’état représente des informations intelligibles sur lui. La décohérence fait que les différents états sont mutuellement distinctifs ce qui implique qu’un état physique ne prend qu’une seule et unique valeur. De ce fait les autres informations sont inconnaissables. L’unique découle de l’élimination mutuelle, conséquence de la décohérence. De l’ensemble des états possibles visibles tous en même temps, un seul apparait net et nettoyé. Pourtant, il ne représente que lui-même.  « En fait toutes les possibilités du dé sortent. Nous n’en percevons qu’une, déterminée par notre position qui marque une valeur compatible avec toutes les autres qui découlent de cette position. » S.I

Cependant la structure de l’état observable unique, pur, ne doit-il pas l’être dans le monde de Celui qui Est, l’expression physique d’un être non être n’étant qu’une singularité éphémère, qu’un passage obligé, qu’un support à la réalisation du « plan Divin », qu’à l’acquisition d’une identité compatible, de la bonne et véritable image donnée par la « Parole de Dieu » qui s’avère être un ensemble d’informations ? Le vecteur s’élève. La Vie n’est pas dans l’éphémère.

Livre d’Enoch – chapitre XV

« Vous qui étiez des esprits célestes, en possession de la sainteté, de la vie éternelle, vous vous êtes souillés avec des femmes ; vous avez travaillé aux œuvres de la chair, vous avez engendré dans le sang, vous avez agi comme ceux qui ne sont que de sang et de chair.

Eux, ils ont été créés pour mourir.

Voilà pourquoi je leur ai donné des femmes afin qu’ils puissent cohabiter avec elles, engendrer des enfants qui perpétuent leur race sur la terre.

Mais vous, vous avez été créé de purs esprits dès le commencement, vous possédez une vie éternelle, vous n’êtes point sujets à la mort. »

Deux mondes, deux dimensions nous sont décrits. Celle des hommes a été crée. Ne pourrions- nous pas écrire que le vivant se réduit au fonctionnement de la matière physique , que la pensée se réduit à la combinaison et à la modélisation par le calcul d’unités d’informations simples ou bit  donnant lieu aux fonctions mentales cognitives et émotionnelles localisées dans des aires spécialisées du cerveau. En fait tout pourrait se réduire à des propriétés liées à l’atome, ce qui ferait que l’homme est une unité biologique autonome émotionnelle.

Est-ce que le tout est supérieur à la somme des parties ?

Non, rien n’émerge de lui puisque l’homme agit en fonction d’une intelligence individuelle et collective. Comme un algorithme il ne fait que résoudre ou non un problème, apporter à des événements des réponses ou des non réponses qu’il puise dans un champ de probables ou non probables compatibles ou non avec un environnement particulier de sa représentation à un moment donné dont il est l’observateur. L’homme serait donc semblable à un objet mathématique sans existence propre. Alors l’homme de culture ?

1Corinthiens

« Le premier homme tiré de la terre, est terrestre.
Le deuxième homme vient du ciel. »
 
Ecclésiaste    

« Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques : comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu : tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière. »                    

Et la dimension de l’Esprit ?

Genèse

« Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans »  

Comment pourrait-il venir en l’homme ?

 N’existe-t-il pas une dimension autre, avec une zone tampon, en interface directe avec celle du cerveau de l’homme qui ne la perçoit pas. Véritable portail ouvert vers l’ailleurs, Celui qui Est ou ses Supérieurs  peuvent directement intervenir sur le cerveau humain ou l’être biologique ou plus globalement sur l’ensemble des éléments constitutifs de cette création. Ce portail peut être ouvert ou rester fermé. Seul l’Esprit peut emprunter ce portail si Celui qui Est a décidé de le lui ouvrir. Nous pouvons parler d’omniprésence, d’omniscience et d’omnipotence. Cette dimension est totalement contrôlable.

Evangile de Marie Magdala

« Que lui a dit l’Enseigneur :

« Je suis sortie du monde grâce à un autre monde,

une représentation s’est effacée

grâce à une représentation plus haute.

Jacques

« 1:12 Heureux l'homme qui supporte patiemment la tentation; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment.

1:13 Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: C'est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

1:14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.

1:15 Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort.

1:16 Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés:

1:17 toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation.

1:18 Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures.

1:19 Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère;

1:20 car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu.

1:21 C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous, et qui peut sauver vos âmes.

1:22 Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.

1:23 Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,

1:24 et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était.

1:25 Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'œuvre, celui-là sera heureux dans son activité.

1:26 Si quelqu'un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine.

1:27 La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. »

Ils sont les amis de Celui qui Est. Il leur donnera l’Etre, l’Etat unique et pur.

Qu’elle est la prière d’ouverture du Maître de Loge d’apprenti au rite écossais rectifié ?

 « Grand Architecte de l’Univers, Etre éternel et infini, qui es la bonté, la justice et la vérité même, ô toi qui par ta parole toute puissance et invincible as donné l’être à tout ce qui existe, reçois l’hommage que les Frères réunis ici en ta présence, t’offrent pour eux-mêmes et pour tous les autres hommes. Bénis et dirige-toi même les travaux de l’Ordre, et les nôtres en particulier.

Daigne accorder à notre zèle un succès heureux, afin que le temple que nous avons entrepris d’élever pour ta gloire, étant fondé sur la sagesse, décoré par la beauté et soutenu par la force, qui viennent de toi, soit un séjour de paix et d’ union fraternelle, un asile pour la vertu, un rempart impénétrable au vice, et le sanctuaire de la vérité ; enfin pour que nous puissions tous y trouver le vrai bonheur, dont tu es l’unique source, comme tu en es le terme à jamais.

Ainsi soit-il. »

Cette prière est ambiguë. Elle reconnait la toute puissance de Celui qui Est mais le laisse en dehors de la création spirituelle qui dans cette prière ne dépend que de l’homme. En fait il semblerait que Celui qui Est soit considéré comme un principe impersonnel. Il y a création. On l’appelle Dieu. Maintenant les hommes, nous nous débrouillons par nous mêmes.

Celui qui Est, est et restera toujours maître de Sa Création.

Souvenons- nous que des Intelligences Supérieures ont dissimulé derrière « une approche phénoménologique des cycles intangibles de la nature ou objective, des concepts scientifiques primordiaux. Ainsi, du fait même de ce procédé, l’interprétation de chaque époque restait toujours dans la signification première essentielle du message transmis. » S.I

Que font les prévaricateurs ?

 Livre secret de Jean

« C’est l’arbre de leur vie qu’ils ont placé au milieu du paradis. Mais moi, je vous enseignerai quel est le mystère de leur vie, c’est-à-dire le projet qu’ils ont fait ensemble de (fabriquer) la ressemblance de leur esprit.

« (Cet arbre) est celui dont la racine est amère et dont les branches sont mortes. Son ombre est haine et il y a de la tromperie dans ses feuilles. Sa fleur est l’onction de la perversité et son fruit la mort. Sa semence est désir et fleurit dans l’obscurité. Ceux qui goûtent  à cet (arbre), leur lieu de séjour est l’Hadès et l’obscurité leur lieu de repos. »

 

Ils seront tous dévoués par interdit.

 

Gloire soit rendue à Son Nom.