Capture401

Pour qui avez- vous travaillé ?

A la réception d’un profane au grade d’apprenti de la stricte observance l’âge civil est demandé, à la réception d’un apprenti au grade de compagnon seulement le nom : Thubalcaïn.

Réception compagnon à la maîtrise

« Le Maître :

            Quel est son âge ?

   Le Premier Surveillant :

            Quel âge avez-vous ?

  Le Compagnon :

            Moins de sept ans

  Le Premier Surveillant :

            Il a moins de sept ans »

 

Réception maître à maître écossais

Le Maître

     Quel est son âge ?

Le Premier Surveillant

     Quel est votre âge ?

Le candidat

    Près de sept ans

Le Premier Surveillant

    Il a près de sept ans.

 

Le Maître Ecossais est délivré de la maçonnerie symbolique. Il doit évoluer en Esprit et Vérité. Son origine est un Maître Maçon âgé de près de sept ans. Son nombre est le 9, son emblème « un vaisseau démâté et sans voiles, flottant sur une mer calme.» avec l’inscription « in silentio et spe fortitudo mea » « Ma force est dans le silence et l’espérance. »

Nous constatons que le seul âge important, même capital à avoir est 7 ans. Le Compagnon a moins de sept ans et le maître près de sept ans, ce qui voudrait dire que le Maître Ecossais doit, lui, avoir sept ans je dirai plein. Son nombre est le 4.

7 ans et 4 ont- ils un rapport très étroit entre eux ? Sont- ils complémentaires ? 7ans donnent- ils les conditions pour que le 4 puisse agir, puisse être ? Dit autrement, le 4 est- il l’aboutissement de 7 ans ?

Il semble que ce processus d’indiquer 7 soit le même que celui utilisé pour indiquer le 12 dans la parabole des ouvriers de la 11ème heure. Le travail dure 12 heures et l’ouvrier de la 11ème heure qui ne travaille qu’une heure touchera le même salaire que celui qui a travaillé la journée complète. 12 n’est pas mentionné mais seulement sous- entendu comme pour le 7. 12 apparait comme le salaire du travail effectué.

Genèse

« 2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.

2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant. »

Le 7ème jour est le jour pour l’Eternel de la bénédiction et de la sanctification. Il répandra Sa Grâce, don surnaturel source de salut pour Ses enfants. Il séparera le pur de l’impur. Son Esprit ne restera pas éternellement dans l’homme.

 Esaïe

« 30:26 La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil,

Et la lumière du soleil sera sept fois plus grande

(Comme la lumière de sept jours), »

Une indication nous est donnée, à savoir que le 7ème jour doit être considéré comme 7 jours,  identique pour le calcul aux 6 jours de Genèse. Le 7ème jour ne vient pas après le 6ème jour. Il représente en fait 1 semaine soit 7 fois 1 jour.

Hébreux

« 9:27 Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, »

 « Trainez- le à la chaise de jugement. » réception Maître Ecossais.

« Lors de votre réception, nous avons laissé le Maître gisant dans sa tombe, mais maintenant, je peux vous dire avec joie que Jehovah, qui a accompli toutes choses par devoir, nous le ramène.

La construction de la vertu doit être totalement accomplie.

Notre Maître gisant vit.

Il se relève. »

Pour  Socrate, la vertu, c'est la connaissance ou même la science du bien, tandis que le vice en est l'ignorance. La sagesse est la première de toutes les vertus ou plutôt elle est la vertu même, et le courage, la tempérance, la justice, la piété n'en sont que les diverses applications.

Le chemin de la vertu est la science de l’âme qui parle du bien de l’âme, de l’harmonie, de l’Etre et non du bien être du corps terrestre. Socrate ne s’occupe pas de la nature de l’univers. Il s’occupe de la nature de la Vie. La vertu est connaissance. La maîtrise de soi pour Socrate consiste à l’autorité de l’âme sur le corps, de la raison sur les instincts, les émotions. Elle donne à l’homme sa liberté intérieure en le libérant de sa condition humaine, de ses besoins de premières nécessitées.

Elle ouvre dans l’humilité à la connaissance de « l’univers et des dieux. » par l’intermédiaire de la conscience dégagée du corps. Serait- elle devenue « autre chose » ? Ne se connait- on pas du fait même que nous connaissons « l’univers et les dieux » puisque ce sont les dieux qui nous ont reconnus ?

Proverbes 2:6

« Car l'Eternel donne la sagesse;

De sa bouche sortent la connaissance et l'intelligence;»

Ne s’agirait- il pas des bienfaits du 7ème jour, à savoir l’intelligence et la connaissance portée par la Parole ?

Evangile de  Jean : 8,42-44: 

 « Pourquoi ne comprenez- vous pas mon langage ? C’est que vous ne pouvez pas écouter ma parole. Vous avez pour père le diable et ce sont les désirs de votre père que vous voulez accomplir. Dès l’origine, ce fut un homicide ; il n’était pas établi dans la vérité par ce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit des mensonges, il les tire de son propre fonds, par ce qu’il est menteur et père du mensonge. »

Jean a raison. De tout temps l’homme refusera de croire à l’Ecriture, à la Parole contenue dans le livre de Celui qui est, rejettera en permanence Son Baptême et Sa Sagesse quelque soit la forme prise.

Ce qui est profondément intolérable à l’être humain c’est d’envisager que des Intelligences Supérieures puissent intervenir dans le cours de sa destinée. Cette hypothèse lui est totalement insupportable tellement son arrogance et son orgueil sont grands. Je dirai son inintelligence.

Mais ce qui lui est encore plus insoutenable c’est que la Vie ne dépende pas de lui, qu’il n’a aucune emprise sur elle, qu’il n’en a aucune en lui et qu’elle ne découle que de l’action d’un hypothétique dieu que par avance il méprise et dont il se moque en niant son existence. Pauvre de lui ! Il ne sait pas ce qu’il fait.

Genèse

« 3:5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

3:6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. »

Celui qui a mangé du fruit de l’arbre de la connaissance ne deviendra jamais un fruit de l’arbre de vie. S’étant reconnu par lui-même, donc illégitime et connaissant son origine « divine » de part son élaboration, il s’imagine pouvoir fabriquer sa propre image, sa propre conscience, s’accomplir, se rendre dans la dimension du Constructeur ou s’en construire une à l’imitation. Seul l’Eternel reconnait ses enfants. Il leurs donne l’image. Alors, seulement, ils se connaissent.

 Jean

5 -39 « Vous sondez les écritures par ce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle. Ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Jésus)

5-40 Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie. »

Luc

« 16:31 Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait. »

Par la suite :

Exode

« 31:1 L'Éternel parla à Moïse, et dit:
31:2 Sache que j'ai choisi Betsaleel, fils d'Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda.
31:3 Je l'ai rempli de l'Esprit de Dieu, de sagesse, d'intelligence, et de savoir pour toutes sortes d'ouvrages,
31:4 je l'ai rendu capable de faire des inventions, de travailler l'or, l'argent et l'airain,
31:5 de graver les pierres à enchâsser, de travailler le bois, et d'exécuter toutes sortes d'ouvrages.
31:6 Et voici, je lui ai donné pour aide Oholiab, fils d'Ahisamac, de la tribu de Dan. J'ai mis de l'intelligence dans l'esprit de tous ceux qui sont habiles, pour qu'ils fassent tout ce que je t'ai ordonné:

« Il faut que le Fils de l'homme soit crucifié et que le troisième jour il se lève »(Luc 24,7).

Le Maître Maçon qui cherche à avoir sept ans se trouve devant la porte par le 9 que le silence protège. La communication est coupée. Il est ressuscité ? Qu'est ce à dire ?  ''Il est relevé d'entre les morts'' ''Il est réveillé''.
Une provenance est bien indiquée. Il était éveillé, puis endormi et enfin réveillé.

« Meliora praesumo »

« J’entrevoie des plus grandes choses ou des choses meilleures.»

« un lion sous un surplomb rocheux, jouant avec toutes sortes d’instruments mathématiques ».

Ces instruments sont la règle de justice située entre ses pattes et devant lui, l’équerre et le compas avec leur ouverture orientée dans le même sens.

C’est du Silence que le Maître Ecossais espère entrevoir des plus grandes choses comme l’a dit le Maître Maçon.

Habakuk, le prophète a dit (Chapitre 3 Verset 19) :

« L’Eternel, le Seigneur est ma force. »,

ce qui me fait écrire : « L’Eternel, le Seigneur est dans l’espérance de la rupture du silence »

La vertu est également une force, une glorieuse manifestation de Sa puissance.

Apprendre à marcher à l’équerre, nous devons apprendre à marcher à l’équerre.

« Mon Frère, c’est notre devoir de la soutenir jusqu’à ce qu’il soit entièrement debout, stable, jusqu’à ce qu’il se transforme et nous pouvons être assurés que nous serons récompensés de notre fidélité et de notre empressement. »

Chacun doit  soutenir, assister, servir, porter, retenir la Sagesse donnée  pour que la transformation  de l’Etre endormi après son éveil puisse se réaliser dans le Temple de Salomonou le Temple de l’Homme ou le Temple de Dieu qui n’est pas fait de mains d’hommesdans lequel l’image prend forme où la conscience spirituelle émerge. Par l’éveil, la première mort est vaincue. N’est ce pas le but ultime de l’Ordre ? Mener à l’éveil les Sœurs et les Frères.

1Roi

« 4:29 Dieu donna à Salomon de la sagesse, une très grande intelligence, et des connaissances multipliées comme le sable qui est au bord de la mer.

4:30 La sagesse de Salomon surpassait la sagesse de tous les fils de l'Orient et toute la sagesse des Egyptiens. »

 

« 15 D : D’où venez- vous ?

        R : De minuit

  16 D : Où allez- vous ?

       R : Dans toutes les parties du monde, chercher les matériaux épars pour les rassemblés.

  17 D : Avez- vous travaillé quelque part ?

       R : A la reconstruction du Temple de Salomon sous le porche.

  18D : N’a-t-il pas été détruit lui aussi ?

      R : Oui, mais sa base reste intacte. »

N’est ce pas une allusion à la colonne brisée de l’apprenti toujours ferme sur sa base.  Le travail se fait sous le porche où se trouvent les deux colonnes : Jakin et Booz. Selon la kabbale hébraïque les deux colonnes ont pour signification : « je vous félicite. » et  « Je vous plains. »  Le Temple a pour  fonction d’accueillir la présence divine dans un lieu nommé le Saint des Saints. Le Temple correspond à l’extérieur de la construction. Le porche ou Ulam permet d’accéder à la grande salle de culte ou lieu saint (Hékâl).

La colonne brisée que nous sommes, semblable au temple de pierre doit se reconstruire pour que la Présence puisse surgir dans le temple qui l’accueillera et « que nous ne devons pas mettre en danger » sous peine d’être dévoué par interdit.

« Le premier est terrestre, le deuxième est céleste. »

Le Maître Ecossais qui par le 7ème jour a l’intelligence et la connaissance par la Parole sera accompli en conscience spirituelle par l’entendement soit le 4. Il sera en Esprit et vérité. Il aura été créé par Celui qui est à l’image de Son Emanation, à la ressemblance, à l’image de Dieu qui est origine consubstantielle de Celui qui est par la Parole ainsi que de ses émanations. Il travaillera uniquement pour le Céleste qui est en lui.

De l’initiation symbolique le maître écossais appelé par la divine miséricorde veut accéder à l’initiation parfaite et remonter à l’Ordre premier. D’un prénom, il veut acquérir un nom que l’écuyer novice lui donnera. N’est- il pas là le Véritable Guide, celui qui va l’aider à remonter à l’Ordre premier par le nom ?

Apocalypse

« 3:10 Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre.

3:11 Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.

3:12 Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau. »

 

Le Maître Ecossais travaille pour la Gloire de Celui qui est, pour l’Humanité en Gloire.

 

Gloire à Son Nom.