Mon Seigneur, mon Maître,

Comment puis prétendre en toute humilité pouvoir m’adresser directement à mon Seigneur et Maître ? Suis-je inconscient, arrogant ? Est-ce que je suppose la possibilité d’une communication intérieure personnelle avec l’autre monde ?  Absolument, mais cette communication n’est pas du domaine de la magie, elle est de celui de la science. Les seules questions à se poser ne peuvent être : qui émet, qui reçoit ? Pourquoi lui est connecté et pas moi ? Pourquoi moi je suis connecté et pas lui ? Le comment ne nous concerne pas.

Immense dans sa puissance, dans sa présence, entouré de Supérieurs, Il nous regarde et nous ne nous sentons pas pétrifiés de frayeur, alors on se dit comment puis-je réagir ainsi? Je ne vais pas bien dans ma petite tête. Je fais preuve d’un manque colossal de respect. Nous ne ressentons aucune  peur. Cependant Sa puissance, Sa présence sont tellement impressionnantes que nous ne pouvons que baisser les yeux et  nous nous abandonnons totalement dans son Jugement. Il est le seul Maître, Son Vent souffle selon sa volonté. Nous nous en remettons entièrement à Lui, à son Amour, sa Miséricorde. Il sait qui nous sommes. Il va nous apprendre l’Amour, la Vie qui n’est pas de ce monde.

Suis-je schizophrène ? Allons donc, ce n’est pas par ce que pour beaucoup cela parait invraisemblable que cela l’est.

Sans Lui, je ne suis rien. Il connait tous mes ressorts secrets qui pour la plus part me le sont à moi-même. Il voit l’intention de mon intention. J’en suis heureux car se trouve là ma liberté. Les mots ne peuvent décrire mon état.

Nous allons à Sa rencontre, nous nous rendons compatible et si Il le décide, Il nous connaîtra.

La matérialité est tellement prégnante que parfois on pourrait se dire : «  c’est un rêve, je fais un rêve, ma perception est illusion, ce n’est pas sérieux.» Attention, ce n’est pas le cas.

De même, je suis détenteur d’une connaissance  merveilleuse et je me dis « oui, bon, c’est bien » sans plus, comme un homme blasé le ferait. Attention, la nouvelle est grandiose.

Nous devons l’accepter humblement sans se prendre pour « Dieu le Père ». Cette nouvelle nous envahit et tout naturellement nous vivons avec elle. Nous ne doutons pas. Nous devons la partager. Elle ne nous éloigne pas du monde dans lequel nous nous trouvons, des liens d’amour, d’amitié que nous avons tissés. Elle fait de nous des voyageurs qui doivent impérativement se protéger, rester à l’écart de la haine de ce monde qui marche selon sa propre convoitise. Sans l’aide de  nos Supérieurs nous restons sans effet. Comment séparerions nous  le pur de l’impur ? Selon notre propre volonté ? N’est ce pas de la prévarication ? Nous ne ferions que vouloir planter notre propre arbre de vie « à la ressemblance de notre esprit. » qui ne serait que haine, mensonge, perversité, mort.

La création est rationnelle. Pourquoi voulez vous qu’elle ne se réduise qu’à ce que le cerveau humain est capable de comprendre et d’accepter ?

 

Pensons-nous que notre Seigneur et Maître ait besoin des hommes pour intervenir dans notre dimension ? Je ne le pense pas. Bien sûr, ce n’est que mon opinion. Je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas. Pourquoi n’intervient-Il pas quand tout va mal sur terre ? Que répondre, si ce n’est que l’homme vit constamment  dans le mal, c’est sa nature, cela ne sert à rien de vouloir le changer. Qu’est ce que vivre dans le mal ? C’est agir en permanence contre la Vie, toutes les formes de Vie, même contre la sienne. Alors, pourquoi Jésus est-il venu ?

Marc (12, 28-34)

« 12:28 Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s'approcha, et lui demanda: Quel est le premier de tous les commandements?

12:29 Jésus répondit: Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur;

12:30 et: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.

12:31 Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.

Il est venu  nous aider, nous apporter la bonne nouvelle. Il est venu nous sauver en nous faisant accéder à la plénitude de la connaissance. Il est venu accomplir.

Qu’avons-nous fait de son message, de son Amour ?

Que nous dit l’Eternel ?

Genèse 6 :3-7 : 6:3

« Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans »  

1 an = valeur numérique 360

= 120*360 = 43200 jours, (1 jour = 1000)  alors 43200*1000 = 43 200 000 =  432*10*10*10*10*10  soit après conversion 432*10/5*10/5*10/5*10/5*10/5 = 43 200 000 /55 = 43 200 000/3 125  ou 432*2*2*2*2*2 = 432*32 = 13 824 ou 120*576

Nous retrouvons la valeur du jour année 576 ce qui donne qu’une année biblique vaut1 jour-année soit 576.

Les jours de l’homme seront ceux qui permettront à l’Esprit de Dieu d’intégrer Jérusalem céleste, valeur numérique 13 824, pour permettre le voyage de Ses Enfants en retour.