Etre libre pour l’homme se résume uniquement à cheminer selon sa propre convoitise, à penser qu’il maitrise et façonne le réel en fabriquant sa propre histoire, sa propre transcendance.

Jacques

« 1:13 Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: C'est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.

1:14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.

1:15 Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort…….

1:18 Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures. »

Que nous dit Jésus ?

Lors de la multiplication des pains Jésus nous fait comprendre que personne ne mérite d’avoir plus que l’autre, que personne ne mérite d’avoir moins que l’autre, que le système soit collectif (panier) ou individuel (corbeille). Parlerait-Il d’une économie naturelle ?

Sinon comment pouvons-nous aimer notre prochain comme nous même, comment pouvons nous aimer notre Seigneur?

Lors de la multiplication des pains Jésus nous fait comprendre que chacun d’entre nous a la possibilité de se « sauver », qu’il possède en lui cette fonction d’évolution. Seul notre Seigneur par Sa Parole peut l’activer, à condition de respecter Ses règles. Les chérubins, symboliquement, sont la pour nous le rappeler.

Personne ne plantera de lui même son propre arbre de vie.

Matthieu

« 11:28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

11:29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

11:30 Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »

Un autre monde existerait-il ? Où réside l’intelligence de ce monde ? L’homme en possède t-il de lui-même ?

Genèse « 6 :3 Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. »

L’homme n’est que ce qu’il est, ni plus, ni moins. Il n’est ni foncièrement méchant, ni foncièrement bon. Il semble que les droits qu’il s’est attribué répondent à la formule: pourquoi pas ça ?

Ecclésiaste     (3- 19,22)

« Le sort des Hommes et le sort de la bête sont identiques : comme meurt l’un ainsi meurt l’autre …La supériorité de l’Homme sur la bête est nulle car tout est vanité.  Tout s’en va vers un même lieu : tout vient de la poussière, tout s’en retourne à la poussière. » 

Privilégier la vie de l’homme comme l’expression unique de la Vie est une grossière erreur. Elle ne mène qu’à la mort. Voila le péché, le lien est rompu. L’homme de chair n’a pas d’éternité. L’affirmation de Soi n’a aucune puissance. Seule l’obéissance va de soi, s’en remettre en toute humilité à notre Seigneur et Maître, à Sa miséricorde, se reposer sur Lui dans l’espérance de Sa charité.   

Jean

« 2:14 Il trouva dans le temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis.

2:15 Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables;

2:16 et il dit aux vendeurs de pigeons: Otez cela d'ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. »

Jésus est confronté à la bête spéculative criminelle, source de mort et de prévarication. Jésus nous la montre du doigt. Elle s’insinue partout, séduit le plus grand monde, flatte tous les egos. Son but est de construire une tour de Babel, demeure des privilégiés les plus monstrueux, dans un pays sans lumière, de faire de la planète un camp de concentration dans lequel erreront tous les inutiles, les improductifs, les dévoreurs de dividendes. Il ne sera plus nécessaire de les exterminer, le coût en serait trop grand. La méchanceté et la violence règneront. Les autres, les esclaves  paierons pour travailler, subiront les tortures, les humiliations et les harcèlements de ces nouveaux capos qui gèreront la ressource.

Comment peut-on parler d’amour dans un tel monde ?

Jésus rend la Justice. Il ne se place pas dans une stratégie. Sa Justice n’est pas une vengeance. Elle ne se monnaie pas. Il est dans une justice d’Amour. Tout ce qui est contraire à l’Amour doit être dénoncé. La violence n’est pas une réponse. Tout ce qui est opposé à l’Amour ne pourra le rejoindre. La porte restera fermée. La Vie est Amour.

« L’Amour  est patient,  plein de bonté;  n'est point envieux;  ne se vante point,  ne s'enfle point d'orgueil, ne fait rien de malhonnête, ne cherche point son intérêt,  ne s'irrite point,  ne soupçonne point le mal, ne se réjouit point de l'injustice, mais  se réjouit de la vérité Il excuse tout,  croit tout,  espère tout,  supporte tout. L’Amour ne périt jamais. » Paul

Mais voilà, Jésus « Fils de Dieu », Envoyé Céleste Suprême qui seul connait le Père qui seul connait le fils est venu rassembler les égarés, mettre fin à toutes les errances, les rétablir sur le chemin.

Il est « l’alpha et l’oméga ». Il va venir.