Bernard de Clairavaux à Mayence, s'adressant à la foule ameutée contre les Juifs :

" Marchez sur Sion, leur dira-t-il, défendez le sépulcre de votre Christ, mais ne touchez ²pas aux fils d'Israël et ne leur parlez qu'avec bienveillance car ils sont la chair et les os du Messie, et si vous les molestez vous risquez de blesser le Seigneur à la prunelle del'œil." [...]

" ... Et pourquoi tourner votre zèle ou plutôt votre fureur contre les Juifs ? Ils sont les images vivantes de la Passion du Sauveur. Il n'est pas permis de les persécuter ni de les massacrer, ni même de les chasser ... "