Capture401

Carré long ou Table rectangulaire

une des 3 tables mystiques

Le carré long ou Table rectangulaire est une des trois tables mystiques qui ont été utilisées  comme support symbolique  dans les constructions sacrées comme  celles de

cathédrales gothiques. Elles se composent du cercle, du carré et du double carré dit carré long. Elles sont normalement en quadrature, c’est à dire de même surface.

La Vérité c’est ce qui est, le véritable. De quelle nature est-elle ? Scientifique ? Assurément.

 

Capture688

Comme l’indique la tradition le carré long ACMK  est bien de proportion 1 sur 2.

Procédons à des calculs :

Surface du carré long  ACMK =  L*l = KM*CM = (0,5+0,5) * (1+1) = 1*2        =  2

Surface du losange JBHL : B*H/2 =   JH*CM /2 + (0,5+0,5)*(1+1)/2  =  1*2/2  =  1

Comme l ‘écrit Léonard Ribordy  (Nombre et Géométrie) le Carré Long ou « Rectangle de la Genèse »  explique la Création du monde.

Que l’on me fasse connaître le monde tel qu’il est vraiment est fantastique, mais que l’on me donne des indications, des orientations qui me permettront de constater l’existence d’un message de nature arithmétique qui se développe rationnellement sur une base unique à savoir sur le développement binaire des puissances de 2 est merveilleux.

N’est-ce pas là une façon de communiquer entre deux dimensions pour indiquer à l’Autre avec certitude Sa Présence, Son Existence, celle de Celui qui est sous la forme d’un message mathématique pensé, cohérent ne laissant place à aucun doute ? Cet Autre est-il l’homme –créature, le terrestre qui ne peut-être sauvé ou l’homme –intérieur, le céleste capable de recevoir la grâce divine.

A quoi cette construction géométrique (losange compris dans la table rectangulaire) nous fait penser ?

A une mandorle qui se trouve sur le tympan d’églises romanes et de quelques cathédrales gothiques. Christ en gloire montrant trois doigts tendus de la main droite et tenant de la main gauche un livre ouvert posé sur son genou.

Christ se trouve à l’intérieur du losange contenu dans un rectangle. Le nombre 3, plus exactement 2 doigts levés séparés par un doigt courbé d’1 autre levé à l’origine du 1 est le nombre de la manifestation, faire du 2,  l’unité 1, le livre de la connaissance ouvert sur un genou.

 

Capture689

Portail Occidental ou portail principal de la Cathédrale de Chartres,

Façade Occidentale, Tympan Central. Jésus le Christ victorieux de la mort  dans l’Amande Sacrée entouré par les Quatre vivants. (Mathieu : ange, Marc :lion, Luc : bœuf, Jean : aigle )

Christ se trouve à l’intérieur du losange contenu dans un rectangle. Le nombre 2 à l’origine du 1 est le nombre de la manifestation, le livre ouvert le livre de la connaissance.

Faites  le 2 – 1.

Jean « 17:17 Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.

17:18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.

17:19 Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité.

17:20 Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,

17:21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé.

17:22 Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un,

17:23 moi en eux, et toi en moi, afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.

17:24 Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde.

17:25 Père juste, le monde ne t'a point connu; mais moi je t'ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m'as envoyé.

17:26 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux. »

Les 4 cotés du losange sont les matrices du nombre d’or qui construisent en rapport et proportion,  par une opération, dans les quatre directions le monde. 

Une construction du  nombre d’or

 

 

Capture690

Evangile de Thomas : phrase 30

« Jésus disait :

là où il y a trois dieux, ce sont des dieux,

là où il y en a deux ou un,

je suis avec lui. »

Ephésiens « 2:13 Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ.

2:14 Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié,

2:15 ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix,

2:16 et de les réconcilier, l'un et l'autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié. »

 

« Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être. »S.I

« L’Eternel donne l’Etre puisqu‘ au commencement existait à la fois l’Etre – Non Etre. Pour ce faire Il nous donne l’intelligence, la Parole et l’image soit une identité. Il nous donne l’Etre en nous dégageant du non – être. » S.I

« La Tour de Babel représente l’humanité qui veut construire son propre Etre  en utilisant l’intelligence  et la parole acquises et de ce fait veut se donner une image impure que l’Eternel n’accepte pas puisque c’est Lui et personne d’autre qui donne une identité. Jésus l’a également dit. Il disperse Sa Parole. La rend inaccessible aux prévaricateurs.

Cependant l’Eternel la fera porter par Héber qui signifie «  au-delà du fleuve » « Au-delà de… ». Héber descend de Sem fils de Noë.

Héber représente les hébreux qui signifie aussi fendre, division, canaliser. Héber a toujours refusé de participer à la construction de la Tour de Babel et Phaleg n’a jamais été l’architecte de cette tour. Si l’on fait un décompte des nombres, il était âgé de 14 ans au moment de la dispersion.

Phaleg symbolise la diffusion du savoir, son partage. »  S.I

« Il existe donc deux hommes, un du ciel et un de la terre. Les deux sont issus de la création. Et à un moment ils se rejoignent. Comment cela peut-il se faire ? Je dirai grand mystère de l’incarnation ou de la transmigration. Est-ce de la magie ? Certainement pas, c’est de la science.

La prise de conscience d’une présence spirituelle au plus profond de chacun de nous, représente pour Jésus comme j’ai l’audace de le comprendre, le réel accès à la Royauté divine. De cette réalité, à la fois existentielle et originelle, nous ne sommes séparés que par un état de conscience déficient. Ne se trouve-t-il pas là notre prochain ? Celui qui est vraiment proche de nous ? Caïn a tué Abel. » S.I

Caïn était incapable de percevoir la présence spirituelle qu’Abel représentait, d’où symboliquement l’homicide.

 

 

Gloire à Son Nom.