Capture401

Apocalypse

« 2:4 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour.

2:5 Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

2:6 Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi. »


« 2:14 Mais j'ai quelque chose contre toi, c'est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu'ils se livrassent à l'impudicité.

2:15 De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes.

2:16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l'épée de ma bouche.

2:17 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. »

« 2:24 A vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous dis: Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau; »

« 22:15 Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! »

 Les Nicolaïtes sont là. Ils veulent détruire le peuple de Celui qui est. Ils se disent libres de vivre comme bon leur semble. Ils construisent des tours impies, libertines et idolâtres pour échapper soi disant à tout nouveau déluge. Ils offrent à nouveau en sacrifice leurs enfants à naitre, dévorent leur chair, maltraitent leurs anciens. Leur seigneur et maitre, né lors des saturnales se dit  maitre de la création, se dit soleil invaincu.

 Genèse

« 10:8 Cusch engendra aussi Nimrod; c'est lui qui commença à être puissant sur la terre.

10:9 Il fut un vaillant chasseur devant l'Eternel; c'est pourquoi l'on dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l'Eternel. »

« L’humanité redevient un repère de vipères, adore à nouveau le veau d’or, se prend pour Dieu. Le cou de plus en plus raide, elle met en péril l’harmonie nécessaire à toute élévation. Les adorateurs des idoles pullulent. Leur amour n’est que fornication et prostitution. Leur or transmutera en plomb fondu qui brûlera leurs entrailles. Ils exterminent leurs sœurs, leurs frères, rongent la planète, le véritable Jardin qui pouvait tout donner. L’entretenir et le connaitre suffisaient pour le bonheur terrestre, sans excès, dans l’équilibre.

La terre est plate, ronde. Tout le monde a raison. Ptolémée, Pythagore, Copernic, Galilée, Newton, Einstein, tout le monde a tord.

L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple.

Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est entrain de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

Que nous dit Jésus ? Il nous rappelle qu’il n’existe qu’un seul Dieu, qu’il est notre Père, origine de toute chose, maître de Sa Création, que nous devons l’aimer, le reconnaître et le célébrer dans sa Gloire non par des prières de convoitise mais par des prières de louanges. Il nous dit : «  aimez votre prochain comme vous- même », notre prochain, celui qui nous est proche, qui est en nous, l’étranger venu d’ailleurs. Cet amour nous fera vivre dans une heureuse harmonie. Vivre heureux dépend uniquement de nous, si nous ne pouvons le faire alors nous disparaîtrons.

Autrement : « La loi c’est ce que nous faisons »  L’homme n’a que des droits. 

Il s’agit là de l ‘ évocation de la règle principale de notre adversaire, de Satan comme l’appelle Jésus, qui s’ouvre justement sur une liberté totale, qui veut nous couper de Celui qui Est dans sa Gloire. Tant pis pour ceux qui ont adoré le séducteur, il arrive pour exaucer tous leurs désirs, l’épée à la main pour libérer les bêtes sauvages qui les dévorent, pour dévaster tous les semis de leurs espoirs, flatter toutes leurs perversions, toutes leurs dépendances, les asservir dans l’abolition de tous les interdits, leur enlever toute identité, les « indifférencier ».  La Géhenne sera leurs demeures, loin de notre Seigneur et Maître.

La loi c’est que nous faisons. Dans ce cas nous nous soumettons volontairement au grand séducteur, à l’adversaire. Il nous dit vous serez comme Dieu.

Nous refuserons l’étranger, empêcherons son éveil et son élévation. Nous détruisons les ponts. Mais à tous ceux qui accueilleront l’étranger et le protègeront, comme pour Loth, Celui qui est leur accordera la vie éternelle. Tous les autres seront dévoués par interdit.

Jean

« 6 :63 C'est l'esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie

Celui qui est a été chosifié, devenu produit « marketing ». Tous les beaux phraseurs se réjouissent d’avoir expulsé le religieux de nos sociétés. Ils ne le savent pas, mais en faisant cela, ils se sont eux-mêmes exclus. Ils se sont condamnés à mort. 

Qu’ont mis les nations à la place ? La vie terrestre  a été déifiée comme étant l’immanence de la matière. Elle se suffit à elle - même dans un cosmos sans issue où le divin n’a rien à y faire. Le monde donné se suffit à lui - même. En mourant nous rejoignons cette vie qui malgré tout  remplace Dieu, et cette vie déifiée, sans cesse nous renvoie dans la matière pour témoigner de sa présence. Prévarication ! Ils ne pourront rien construire sans s’effacer eux- mêmes.

Livre secret de Jean

« C’est l’arbre de leur vie qu’ils ont placé au milieu du paradis. Mais moi, je vous enseignerai quel est le mystère de leur vie, c’est-à-dire le projet qu’ils ont fait ensemble de (fabriquer) la ressemblance de leur esprit.

« (Cet arbre) est celui dont la racine est amère et dont les branches sont mortes. Son ombre est haine et il y a de la tromperie dans ses feuilles. Sa fleur est l’onction de la perversité et son fruit la mort. Sa semence est désir et fleurit dans l’obscurité. Ceux qui goûtent  à cet (arbre), leur lieu de séjour est l’Hadès et l’obscurité leur lieu de repos. »

Pour mettre fin à la prévarication, à la fabrication de nouvelles consciences simulées, les leurs, Celui qui est n’illuminera plus les hommes de la lumière de Sa Parole.  La Parole est perdue. L’élévation est rendue impossible puisque l’homme chute, ne peut plus s’élever. Comme il est dit dans le livre d’Enoch : « Ils (les hommes) ne périssent que par leur trop grande science. »

Ce que l’homme n’a pas, c’est le libre arbitre, la liberté puisqu’il n’a pas d’existence propre dans ce monde, décor illusoire. Il est prisonnier de la mort. Il n’est qu’une unité biologique autonome émotionnelle. Il a dévoyé l’intelligence de par sa nature profonde. Il est devenu l’adversaire de Celui qui est.

« Personne ne se pose jamais vraiment la question, étant tous tellement certain de la toute puissance de « notre volonté », je pourrai dire de nos pouvoirs et de notre libre arbitre. » S.I

Comment un être qui n’a pas d’existence propre peut-il se considérer comme étant l’aboutissement de la vie, la finalité de la création. Comment dans son orgueil, son arrogance, celui qui va mourir et retourner à la poussière peut-il nier Celui qui Est, se prendre pour lui, le mépriser. Comment cela se peut-il ? Tout simplement c’est dans sa nature. L’homme devenu ivre n’est que méchanceté et violence barbare. C’est un sauvage.

Nous sommes dans le temps de notre « propre convoitise ». Nous ne pouvons plus nous élever. Nous avons chuté. Nous avons été expulsés. Nous ne pouvons plus franchir la porte. L’homme va maintenant forniquer avec ses machines, va vouloir fabriquer de l’intelligence surannée, son propre simulacre.

Apocalypse

« 16:15 Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'on ne voie pas sa honte! »

Ne marche pas selon ta méchanceté et dans la confusion. Veille dans ta foi en Celui qui est car l’Eternel est le Seul qui t’éveillera selon Sa volonté. Il est le Seul qui te vêtira. Enfant de Celui qui est, ne te rebelle pas contre ton Créateur.  

En finalité, Dieu habille ou laisse nu. Il donne l’image ou pas. Celui qui est, est constamment Présent. Il suit, guide, et agit au sein de Sa création, de Son peuple, de Ses enfants qui sont issus de Lui.

L’homme terrestre ne construira jamais son propre simulacre sous peine d’être effacé.

Le seul crime qui ne sera jamais pardonné est celui commis contre l’Esprit. Ceux qui le commettront seront dévoués par interdit. La porte restera fermée.

Genèse

« 3:9 Mais l'Eternel Dieu appela l'homme, et lui dit: Où es-tu?

3:10 Il répondit: J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. »

Le mot est dit : l’homme terrestre a peur. Loin de Dieu l’homme a peur. Cette peur façonne toute son action. Les résultats sont catastrophiques. Il veut maîtriser son environnement et tous ses semblables. Les ego se déchaînent, volonté de puissance, de domination pour les uns, soumission, esclavagisme pour les autres. Avoir le pouvoir de vie et de mort sur son prochain, en faire un sans nom, un simple numéro voilà la finalité de son action. L’homme a perdu sa liberté, sa liberté de s’en remettre personnellement et entièrement à la puissance de Dieu. Tous les pouvoirs sont convoités, le spirituel en fait partie. La lutte est incessante. Voilà l’histoire humaine ! Médiocre et dérisoire au vu de ce qui lui est proposé !

Ne sont-ils pas là ceux « qui dominent le peuple », ceux « qui détruisent le peuple »,  « les  conquérants du peuple »,  « les victorieux du peuple ».

Quel peuple ? Le peuple de Dieu assurément.

Les prévaricateurs ou nicolaïtes, ceux qui croient créer du divin ou travailler sur « l ‘ étincelle de lumière qui est en eux » pour « faire nature », ceux qui ont remplacé Dieu par l’homme, ceux là seront tourmentés et ne franchiront aucune porte. Personne ne plantera son propre « arbre de vie au paradis. » ou n’intégrera l’au-delà, une autre dimension selon sa propre volonté. Tout le temps du processus « divin », les soi disant enfants des lumières, leur raison implantée, ceux pour qui céleste est une chimère seront inquiétés.

Malheur à tous ceux qui s’accaparent le pouvoir spirituel en se proclamant dépositaires de la Connaissance pour asservir à leurs profits le peuple de Dieu. Ce sont des nicolaïtes.

Actuellement, la technologie aidant, l’homme se prend pour Dieu et  commet le seul péché en s’ego - centrant, en refusant la non dualité de Celui qui Est. Etre ou ne pas être, être et ne pas être, la phase ultime et la seule n’est-elle pas Etre non Etre à la fois, Etre donné seulement selon la Volonté de Celui qui est. Il  débarrassera le corps de tous les ego parasites, le mettra à nu et par le feu la conscience spirituelle ainsi dégagée  rejoindra l ‘ entre-deux, puis comme une étoile filante sera dirigée après le voyage des trois strates, dans le monde impressionnant de Celui qui est.

Les trans- humanistes soutiennent que l’émergence et la convergence de techniques telles que la nanotechnologie, la biotechnologie, les techniques de l’information et de la communication et la science cognitive ainsi que d’hypothétiques sciences futures comme la réalité simulée, l’intelligence artificielle forte, le téléchargement de l’esprit et la cryonique sont un bien. Ils pensent que les humains peuvent et doivent utiliser ces techniques pour devenir plus que des humains.                      

Voilà les Nicolaïtes ! L’humanité nouvelle ! La terrestre ! Souriez, les chérubins sont là.

Lorsque que la foi aura quitté le cœur des hommes, que se passera-t-il ?  Jean se mettra –t- il à l’œuvre ?

« Tant pis pour elle, à cause d’elle, les rapports changeront. Elle se condamne à mort. Une autre construction naitra. Elle est entrain de naitre.

Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

 

Gloire à Son Nom !