Capture401

Les Trois Grandes Lumières

Le Pavé Mosaïque

« En 1637, en Ecosse, apparait un nouveau Rite dit du Mot de Maçon. Il préconise une spiritualité biblique basée sur une théologie calviniste allégorisée par le Temple de Salomon. Elle consiste à interpréter symboliquement les éléments du Temple de Salomon à la double lumière des divers monuments d’architecture décrits dans la Bible et de leurs sources égyptienne et mésopotamiennes pour déboucher à long terme sur les notions d’Esprit et d’Etre ou « YHVH ». En 1730 par le biais de la légende d’Hiram, elle demandait à ce que soit personnellement réassumé la Passion de Jésus de Nazareth pour accéder à la portée ontologique ou connaissance de l’Etre en tant qu’Etre, de l’Etre en soi, de cette passion douloureuse. »

 Pour ce qui est « des sources égyptiennes  et mésopotamiennes» maintenant on peut en « discuter ». A l’époque envisageait- on l’existence d’une transmission de la Tradition Primordiale d’origine non humaine pour certains dont je fais parti ou pour d’autres supra-individuelle ? Cependant, n’est ce pas un beau rituel ?

N’existe-t-il pas une similitude entre l’essence de ce rituel et celui de Stricte Observance ?

Capture484

A présent un travail maçonnique en rapport avec un rituel d’apprenti de Stricte Observance.

DISPOSITION DE LA LOGE

Au centre de la Loge, on installera le Tapis du Premier degré, avec les Trois Grandes Lumières, l’une au sud-ouest, la deuxième au nord-ouest et la troisième au nord-est, les trois touchant le tapis.

Nous constatons que le positionnement commence par le sud- ouest soit le soleil.

Dans un premier temps, qu’en est- il de ces Trois Grandes Lumières ?

Catéchisme rituel apprenti

14        D : Qu’est-ce qui éclaire votre Loge ?

            R : Trois grandes lumières

15        D : Quelles sont-elles ?

            R : Le soleil, la lune et les étoiles

Genèse

« 1:14 Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années;

1:15 et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.

1:16 Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.

1:17 Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,

1:18 pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.

1:19 Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour. »

Elles sont situées autour de tapis de loge qui est un des deux éléments formant la loge, le second étant les trois lumières sur le plateau du Vénérable Maitre. Nous déduisons qu’une loge maçonnique n’est absolument pas liée à un lieu dédié spécifiquement pour l’accueillir. Elle peut se déplacer en gardant  son propre Orient. Cependant pratiquement et pour le confort de tous ce n’est plus le cas, à part pour quelques exceptions existantes.

Un peu d’humour :

Retrouvons – nous le serment du Jeu de Paume de 1789 qui disait : « Partout où ses membres sont réunis, là est l’Assemblée Nationale. »

Nous pouvons encore déduire que lorsque les francs- maçon consacrent ou dédicace  une loge, ils ne parlent pas d’un lieu précis. Entre autre, ils la nomment, lui donnent un Orient, une patente qu’ils lisent et la constituent régulièrement à perpétuité  selon les principes maçonniques. Ils demandent cependant à ce que le Grand Architecte de l’Univers, personnellement Celui qui est puisqu’Il a fait connaitre son Nom à Moïse préside et dirige les travaux, Consacrer, dédicacer ont- ils le même sens ?

Discours orateur (cérémonie réception et non initiation d’un futur apprenti)

« « Je vais encore me tourner vers les hiéroglyphes de ce tapis ».

« Vous avez devant vous l’effigie du temple de Salomon.

Cet édifice somptueux n’était pas simplement une merveille du monde par sa magnificence extérieure mais l’emportait par la divinité qui l’habitait, sur tous les trésors architecturaux et autres éblouissantes antiquités. »

La Loge est donc le tapis de loge qui est l’effigie du temple de Salomon qu’habitait la divinité.

Pourquoi les francs- maçon disent  alors que la loge ce sont les sœurs et les frères qui la composent ? Y-a-t-il eu détournement ?

Par les trois grandes lumières, à savoir : le soleil au sud-ouest du tapis, la lune au nord- ouest du tapis et les étoiles au nord- est du tapis, nous comprenons dans un premier temps que la loge ne peut être les sœurs et les frères qui la composent physiquement. Par ailleurs l’allumage de ces lumières improprement appelées flambeaux ne respecte pas l’ordre donné dans la disposition de la loge. L’allumage effectué par le Maitre des Cérémonies commence par le nord- est, puis par le sud- ouest pour se terminer par le nord- ouest.  Sur le tapis de loge le soleil en hiéroglyphe se situe au nord- est. Sur la même ligne horizontale au milieu du tapis et devant une porte fermée à l’Orient se trouvent 9 étoiles. Toujours dans le prolongement de cette ligne horizontale se trouve au sud- est la lune. Cet alignement fait dire à certains que la lumière du soleil filtre à travers les étoiles pour illuminer la lune ce qui est en contradiction avec le 4ème jour Genèse puisque les étoiles séparent la lumière des ténèbres.

Une certaine confusion existe.

D’autre par n’est- il pas dit dans le catéchisme de l’apprenti :

« 16     D : Où se trouve votre Maître ?

            R : Vers le lever du soleil

17        D : Où se tiennent les Surveillants ?

            R : Vers le coucher du Soleil

18        D : Comment votre Maître est-il vêtu ?

            R : De bleu et d’or

19        D : A quoi comparez-vous votre Maître ?

            R : Au soleil

20        D : Pourquoi cela ?

R : Tel le soleil qui régit le jour et illumine le monde, le Maître régit la Loge et    illumine les Frères et Sœurs.

 21        D : A quoi comparez-vous les Surveillants ?

R : A la lune ; car comme la lune reflète les rayons du soleil afin de nous éclairer la nuit, les Surveillants nous éclairent sous la direction du Maître et nous aident à trouver la Vérité. »

Une autre disposition, mais toujours le même alignement. Nous comprenons maintenant le rôle joué par les étoiles comme décrit au 4ème jour Genèse.

« 22     D : A quoi comparez-vous vos Frères et Sœurs, Maîtres et Compagnons ?

            R : Aux étoiles novénaires qui servent de repères dans la nuit.

De la même manière, mes Frères et Sœurs et Compagnons me guident sur les chemins obscurs de la Maçonnerie. »

Symboliquement, peut- être plus, les étoiles représentent l’esprit porté par la lumière des sœurs et des frères dégagé de la matérialité, des ténèbres, en direction de la porte fermée à l’Orient que le 9 symbolise.

« …. Elle avait 12 portes, et sur les portes 12 anges, et des noms écrits, ceux des 12 tribus des fils d’Israël : à l’orient 3 portes, au nord 3 portes, au midi 3 portes, et à l’occident 3 portes…. »  Apocalypse   

La valeur numérique est donnée par l’opération indiquée, à savoir le calcul de la surface, contrairement à celui de la Ville où il est indiqué le calcul d’un volume :

3 portes * 3 portes = 9 portes.

La porte est égale à 9.

Pouvons nous écrire que toutes et tous sont comme sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, le chemin de l’étoile, le chemin de la réintégration pour aller en direction de Jérusalem céleste, franchir la porte.

Dans le catéchisme en définitive, comme dans la disposition de la loge, est donné le sens exact de la circulation de la lumière : soleil- lune- étoiles.

Nous pouvons rajouter que les sœurs et les frères sur les colonnes du nord et du sud représentent dans ce cas précis la terre.

Revenons à la loge, tapis et effigie du temple de Salomon.

Nous savons ce qu’est le temple de Salomon. N’est- il pas le temple de l’Homme ?

Jean  

« 19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 2:20 Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!2:21 Mais il parlait du temple de son corps. »

Qu’est ce qui protège « le temple de son corps » si ce n’est :

 " Un haut mur entoure cet édifice et des trois portes, deux uniquement sont ouvertes.

Toute cette œuvre est une figure de notre secret.

Le silence en interdit l’entrée aux inconnus et les portes ne sont ouvertes qu’à ceux qui appartiennent à notre Ordre et qui n’en ont atteint l’entrée que par une régulière réception.

Dans tout l’édifice règne, en plus de la régularité, une beauté particulière.

Nous sommes nous- même une illustration de cet édifice. »

Honnêtement peut- on dire que les francs- maçon spiritualistes construisent eux – mêmes leur propre temple intérieur ? Ils le disent mais pensent plutôt comment dois- je me construire, me faire reconnaitre comme tout bon maçon pour accéder « au temple de son corps », temple intérieur, car l’extérieur est à l’intérieur de chacun.

Evangile de marie magdala :

« Car c’est à l’intérieur de vous que se trouve le fils de l’homme ; allez à lui, ceux qui le cherchent le trouve. »

Ils disent bien que la porte fermée ne s’ouvre que s’ils sont reconnus. Mais reconnus par qui ? Que peut- être ce silence ? Que peut- être cet Ordre ? Peuvent- ils se construire tout seul ? Ils le disent aussi, puisqu’ils ont besoin de la lumière porteuse de la Parole qui devient Lumière.

Parole, le mot est dit. L’apprenti est dans le silence privé de la Parole.

« Le silence n’est pas l’absence totale de son ou vibration acoustique, mais l’absence de perception d’un son par un être humain.

Devons –nous modifier alors  notre mode de perception ?

Est-ce vraiment nous qui sommes à l’origine de ce silence ?

Personne ne se pose jamais vraiment la question, étant tous tellement certain de la toute puissance de « notre volonté », je pourrai dire de nos pouvoirs et de notre libre arbitre. » S.I

Nous comprenons maintenant le sens de ce silence. Il est absence de Parole, de communication. N’est ce pas une autre forme de tour de Babel. Tous les constructeurs de cette tour parlaient la même langue. Ils construisaient une tour dans la région de Schinear « le pays des deux fleuves » l’ancien nom de la babylonie.

« 14:8 Et un autre, un second ange suivit, en disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité! »

« 16:19 Et la grande ville fut divisée en trois parties, et les villes des nations tombèrent, et Dieu, se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère. »

« 17:5 Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. »

« 18:2 Il cria d'une voix forte, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, »

« 18:10 Se tenant éloignés, dans la crainte de son tourment, ils diront: Malheur! malheur! La grande ville, Babylone, la ville puissante! En une seule heure est venu ton jugement! »

« 18:21 Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant: Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et elle ne sera plus trouvée. » Apocalypse

Comme les hommes se prenaient pour Dieu, les hommes perdirent l’usage de Sa Parole pour sombrer dans l’incompréhension mutuelle de leurs différents langages, dans la confusion, dans la honte. Celui qui est s’était retiré du monde, la communication coupée.

Que peut- on dire à certains francs- maçons ?

Arrêter de mettre l’homme en l’homme. Vous ne mettez que de la violence dans la violence. Vous le mettez en danger de mort alors que Celui qui est ne veut que son bien, le voir vivre dans l’harmonie d’une fraternité aimante, lui donner Son Amour, l’élever.

« L’humanité est adultère. Elle a oublié Celui qui Est, le trompe avec elle-même, met en danger la construction du Temple. » S.I

« Tous les moqueurs, tous les contempteurs seront punis.

Ses derniers amis seront sauvés. » S.I

Qu’est ce que la loge ?

Sans lumières (celles de la raison)  et Lumière (celle du Verbe – de la Parole – Celle qui donne l’intelligence par la connaissance) la Loge est dans l’obscurité.

Qu’est ce que le Temple ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit apparait.

Qu’est ce que la Loge ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit « se fait chair ». Là, nous pouvons parler d’illumination, nous pouvons parler des sœurs et des frères.

L’illumination est donc le processus qui mène à l’apparition de la Lumière et à son action sur chacun  puisque chacun forme la Loge en esprit.

Quelle est donc la 1ère phase ? Avant l’entrée du V.M

Celle de l’allumage des lumières d’Ordre qui se déroule selon une distribution précise, codifiée dans la gestuelle des loges allégoriques (L’allégorie représente une idée abstraite par du concret, support comparatif. L’allégorie correspond également à un niveau de lecture de la Bible: - le sens littéral - l’allusion par l’analogie- l’allégorie et- le sens secret des choses ou une forme de métaphysique).

De quel Ordre s’agit-il ?

Je dirai symboliquement de l’ordre matériel ou corporel qui parle de l’Ordre spirituel.

On s’appuie toujours sur la symbolique qui s’exprime dans la matérialité, son événementiel pour traiter de la dimension spirituelle. Ce procédé est utilisé dans la Bible, le Livre de la Parole.

Une fois l’allumage réalisé, peut on parler d’illumination ?

Non, puisque la Loge n’est pas ouverte.

De quoi parle – t –on ?

D’éclairage. 2ème phase

C’est le Maître, le Soleil, qui dirige. On nous parle toujours du soleil, des trois lumières.

En définitive seules 3 lumières éclairent la Loge. Les 3 lumières du V.M, le Soleil.

Une seule Lumière éclaire la Loge. Il s’agit du Soleil, de Celui qui est.

« Qu’est ce qui éclaire votre Loge ? »

3 grandes lumières – Le Soleil – la Lune – et les Etoiles. C’est le Soleil qui éclaire, qui dirige. Mais une seule en fait puisque le Soleil est à l’origine de tout.

A présent le V.M peut entrer et ouvrir la Loge par le 9 (12 portes Apocalypse) qui est la porte. La lumière ou l’Esprit apparait. « Le Temple de Dieu est ouvert. »Apocalypse.

Le V.M déclare « La loge est ouverte. ».

Les sœurs et frères dégainent leurs épées. Epée qui est l’arme de l’Esprit, la lumière ; en fait la Parole de l’Eternel.

Tous sont  en Esprit. L’illumination peut avoir lieu.

Ils  parlent toujours du Soleil, du Grand Architecte de l’Univers. Je préfère Celui qui est dans son action de création.

Ce  rituel est très riche. Tout est dit dès le commencement. Bien entendu à charge pour chacun à se  préparer à recevoir la Lumière dans l’harmonie. Et si tous sont prêts, peut-être que de grandes choses se passeront en eux  comme Jésus l’avait dit à Marie Madeleine lorsqu’elle l’avait reconnu après sa résurrection.

L’harmonie fait que le Soleil par sa Lumière  donne la justice. Celui qui est reconnu comme juste et en harmonie pourra s’élever. Celui qui dit juste, qui est dans le véritable deviendra un ami de Celui qui est qui le fera témoin. N’est ce pas la mission spirituelle ou qui vient du souffle de l’Esprit du V.M de faire que toutes les sœurs et frères puissent témoigner à leur tour de la lumière ?

Après que le Temple ait été ouvert, à l’ouverture de la loge, Jean le Baptiste est présent. Il accueille le « témoin fidèle de la lumière ». A la fermeture de la loge Jean l’Evangéliste est présent. Il assiste au départ du « témoin fidèle de la lumière. » Le temple va se fermer.

Que manque – t – il d’essentiel ?

La foi.

Jean 20 :29

« Jésus lui dit: Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru! »

Que fait le franc- maçon quand il consacre une loge ?

Rend- il cet espace sacré par rapport au monde profane ?

Seuls les pauvres en esprit se moqueront et mépriseront. A force de mettre l’homme au centre de toute chose, ils ne font que creuser leur propre tombe.

Toute la consécration se passe donc sur le tapis de loge puisqu’il est la loge.

Qu’utile-t-il ?

Du blé – de l’huile- du vin – du sel

Réfléchissons !

Le blé pour la parabole du semeur.

Matthieu

« 13:1 Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s'assit au bord de la mer.

13:2 Une grande foule s'étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s'assit. Toute la foule se tenait sur le rivage.

13:3 Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit:

13:4 Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent.

13:5 Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un sol profond;

13:6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.

13:7 Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l'étouffèrent.

13:8 Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.

13:9 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ».

Jésus nous dit que lorsque la graine tombe dans la bonne terre, il vient et construit en nous son Temple.

1Corinthiens

« 15:35 Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils?

15:36 Insensé! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt.

15:37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence;

15:38 puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. »

Celui qui est donne un corps en fonction d’une épreuve à vivre ? En fonction  d’une conscience à finaliser?

« Obligation pour le voyage des autres égarés de maintenir en état la conscience spirituelle en la faisant évoluer parallèlement à leurs connaissances. » S.I

 Celui qui est, est maître de Sa Création. Il sait ce qui est bien et mal, non ce qui est bon et mauvais.

Pour quelle raison ?

Jean

« …si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

..…si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu

… ..Il faut que vous naissiez de nouveau.

…..Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes?

Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.

…. il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, »

Quel est ce temple ?

Jésus qualifie le fruit par un grain 100 – un grain 60- un grain 30

Nous savons que le résultat correspondra à une valeur numérique.

Nous savons que le résultat correspondra à une valeur linéaire – surfacique ou volumique. Dans le cas présent à une valeur volumique.

Soit 100*60*30 = 180 000

Les nombres s’organisent dans la Bible autour de la formule

10n  / 5n = 2n ou 10 = 5*2 pour n = 1 

Il s’agit de la  conversiond’une base 10 en base 2.

1 Jour vaut 1000 ans

1jour vaut 10001 jour vaut 1an1 jour vaut 1000*1an

1jour = 1000  pour Dieu ou 1 = 10*10*10, après conversion 10/5*10/5*10/5 = 2*2*2 = 8

1 vaut 8 ou 1 jour vaut 8   (1000 est l’expression binaire de 8.)

1 jour =1 an = 360 = 36*10/5 = 72  (10 est l’expression binaire de 2.)

1 vaut 72 ou 1 jour-jour vaut 72

1 jour = 1000*ans = 1000*360 = 360 000 = 36*10*10*10*10

conversion  36*10/5*10/5*10/5*10/5 = 36*16 = 576

1 vaut 576 ou 1 jour-année ou jour lumière ou année vaut 576

Nous pouvons maintenant calculer 40 jours (40*8) et 40 ans (40*576) dans le désert ainsi que 1000 ans dans Apocalypse (1000*576).

Convertissons : 18*10*10*10*10 = 18*10/5*10/5*10/5*10/5 = 18*2*2*2*2 = 18*16 = 288

Livre des Rois (1er) chapitre 6 – construction du Temple

« Ce fût la 480ème   année après la sortie des enfants d’Israël du pays d’Egypte que Salomon bâtit la maison de l’Eternel, la 4ème de son règne au mois de Ziv, qui est le second mois. La maison que le roi Salomon bâtit à l’Eternel avait 60 coudées de longueur, 20 de largeur et 30 de hauteur………. »

Calculons : 60*20*30 = 36 000

Convertissons : 36*10*10*10 = 36*10/5*10/5*10/5 = 36*2*2*2 = 36*8 = 288 soit la valeur numérique du Temple de Salomon.

288 =  valeur numérique du Temple de Salomon ou Temple de son corps.

Si un homme ne nait d’eau « de la parturiente » et de l’Esprit Saint, de la Parole transférée de Celui qui est, « il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ».

Jésus construit bien en trois jours le « temple de son corps » qui est le temple de Salomon.

12 Hz, fréquence onde Alpha « Je suis l’alpha et l’oméga »  La lumière

Pour associer deux valeurs, la multiplication est  utilisée. 

La lumière - 12 -  apparait.

1 jour = 8 

3 jours = 3*8 = 24

Associons par la multiplication les 3 jours et la lumière, nous trouvons :

24*12 = 288

288 =  valeur numérique du Temple de Salomon ou Temple de son corps.

Nous savons à présent à quoi correspond le temple de Salomon.

L’huile pour entretenir la flamme.

Pour ce qui est du vin.

Jean

« 1:51 Et il lui dit: En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l'homme.

2:1 Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là,

2:2 et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples.

2:3 Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n'ont plus de vin.

2:4 Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue.

2:5 Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira.

2:6 Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures. »

Par le concept 2 ou 3 mesures contenues en essence, en principe par chacun des vases nous pouvons calculer la représentation des 6 vases ou de 6  qui s’appuie sur le même principe.

 Jésus nous parle des 6 jours Genèse.

Comment obtenir 3 à partir de 2 ? Comment obtenir 3 à partir de 21 ?

1log10(2) =0,3Bel ou 10*1 log10(2) = 3dBel    (1 Bel = 10 dBel)

La qualité du signal de 1 bit = 2*1log10(2) = 2*0,3 = 0,6 B

 en dB : 10*2*1log10(2) = 20*0,3 = 6dB

6 jours ou 6 vases de pierre soit pour 1 jour vaut 8 :  6*8 = 48

« Le fleuve se divise en 4 bras » : 48/4 = 12, la lumière.

Les 6 vases contiennent chacun en essence 2 ou 3 mesures.

La lumière (12Hz),  transfère des informations, « la Parole », qui répondent à une qualité de signal d’1 octet (unité de mesure standard)ou 8 bits chacun de qualité 6 dB. (6*8=48db),

Jésus est la lumière du monde. « Je suis l’alpha et l’oméga

Jésus est bien la lumière du monde.

Une onde lumineuse se définie par son vecteur d'onde, la direction de propagation de l’onde   (dans le cas présent l’onde alpha, (8 à 12Hz) et oméga (sa pulsation en radian par seconde). Une onde propage une perturbation, dont l'intensité peut s'exprimer comme une énergie, sans transporter de matière.

La fréquence retenue par Celui qui est, est 12 Hz, une onde cérébrale, celle de l’éveil calme.

En physique, et plus spécifiquement en mécanique et en électronique, la vitesse angulaire ω ( oméga), aussi appelée fréquence angulaire ou pulsation, est une mesure de la vitesse de rotation.

Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984 pour une fréquence de 12Hz

Apocalypse :

« 21:17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange. »

Direction de propagation de l’onde comparée à une grande et haute muraille (verticalité) dont la hauteur (144 coudées)  donne la vitesse angulaire et la fréquence (12Hz).

Il s’agit d’une mesure d’homme, de physique qui ne peut s’appliquer à l’homme matière mais seulement à son Esprit voyageur issu de Dieu.

1 coudée = 0,5236 = 1 coudée royale égyptienne - 1 coudée = π/6

144 coudées = 144*0,5236 = 75,3984   

Ω = 2π.f        =  6,2832*12  = 75,3984

75,3984/6,2832 = 12 Hz

Apocalypse :

« 1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

 « 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. »

« Je suis l’alpha et l’oméga »

« Je suis » la Lumière en Genèse et la Lumière en Apocalypse.

Le vin est la lumière.

L’huile entretient la flamme de qui provient symboliquement la présence divine, la lumière.

Pour ce qui est du sel.

 Matthieu

« 5 :13Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. 

 5:14 Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;

5:15 et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

5:16 Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »

Chacun peut devenir cette belle graine devant Celui qui est. Par cette graine « vous deviendrez le sel de la terre » vous deviendrez les enfants de Celui qui est  parce qu’Il vous aura fait à Son Image. L’origine de cette graine n’est pas terrestre. Le sel confirme l’alliance de Celui qui est avec les hommes de la terre. Ce sel vous préservera de la corruption et vous durerez. De la terre vous passerez au monde qui n’est pas de cette dimension.

Le sel agit à l’encontre de la corruption, tandis que la lumière chasse les ténèbres.

A cette belle graine il sera donné accès au « temple de l’homme, temple de Salomon » que Jésus construira. La lumière, porteuse de la Parole de Celui qui est illuminera chacun.

Matthieu

« 6:22 L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé;

6:23 mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres!

6:24 Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. »

La Lumière porte la Parole, la connaissance de Celui qui est  pour donner l’Esprit, la conscience selon Sa volonté, Sa reconnaissance.

La lumière ne vient pas des hommes. Elle est reçue par ceux ou par celles qui croient en Elle.

Nous comprenons bien son cheminement. Elle vient d’ailleurs en nous pour aller ailleurs.

2Chronique

« 2:4 Voici, j'élève une maison au nom de l'Eternel, mon Dieu, pour la lui consacrer, pour brûler devant lui le parfum odoriférant, pour présenter continuellement les pains de proposition, et pour offrir les holocaustes du matin et du soir, des sabbats, des nouvelles lunes, et des fêtes de l'Eternel, notre Dieu, suivant une loi perpétuelle pour Israël. »

« 6:1 Alors Salomon dit: L'Eternel veut habiter dans l'obscurité!

6:2 Et moi, j'ai bâti une maison qui sera ta demeure, un lieu où tu résideras éternellement! »

« 7:5 Le roi Salomon immola vingt-deux mille bœufs et cent vingt mille brebis. Ainsi le roi et tout le peuple firent la dédicace de la maison de Dieu. »

« 7:7 Salomon consacra le milieu du parvis, qui est devant la maison de l'Eternel; car il offrit là les holocaustes et les graisses des sacrifices d'actions de grâces, parce que l'autel d'airain qu'avait fait Salomon ne pouvait contenir les holocaustes, les offrandes et les graisses.

7:8 Salomon célébra la fête en ce temps-là pendant sept jours, et tout Israël avec lui; une grande multitude était venue depuis les environs de Hamath jusqu'au torrent d'Egypte.

7:9 Le huitième jour, ils eurent une assemblée solennelle; car ils firent la dédicace de l'autel pendant sept jours, et la fête pendant sept jours. »

« 30:17 Comme il y avait dans l'assemblée beaucoup de gens qui ne s'étaient pas sanctifiés, les Lévites se chargèrent d'immoler les victimes de la Pâque pour tous ceux qui n'étaient pas purs, afin de les consacrer à l'Eternel. »    

Salomon a élevé « une maison au nom de l’Eternel » pour la lui consacrer, pour la lui attribuer. Le Vénérable Maître de loge, symboliquement est un « usurpateur » installé dans la chaire du roi Salomon. Cependant ce n’est pas lui qui a édifié le temple déjà construit. S’il le croit, il est dans la prévarication. Il me semble que beaucoup de francs- maçon pensent le construire eux- mêmes, dans ce cas ils sont dans la prévarication. Ils ne peuvent que se construire eux – mêmes pour espérer y accéder. Ils mettent l’homme dans l’homme. Ils n’acceptent pas cette soit disant lumière qui n’est qu’affabulation dogmatique. Cependant ce n’est pas une généralité. Des exceptions, malgré tout de plus en plus nombreuses, comme dans toutes les structures humaines existent.

Quand la foi quitte le cœur des hommes !

Le tapis de loge est bien à l’effigie du temple de Salomon, « temple de son corps » déjà construit habité par la divinité.

La consécration consiste donc à reconnaitre que ce tapis de loge est attribué exclusivement à la divinité.

Salomon consacra le parvis. Il lui donna comme attribution : « car il offrit là les holocaustes et les graisses des sacrifices d'actions de grâces, parce que l'autel d'airain qu'avait fait Salomon ne pouvait contenir les holocaustes, les offrandes et les graisses.»

Ils firent la dédicace de la maison de Dieu, la dédicace de l’autel pour, nous pourrions écrire sans vouloir manquer de respect, l’inaugurer.

 « Les Lévites se chargèrent d'immoler les victimes de la Pâque pour tous ceux qui n'étaient pas purs, afin de les consacrer à l'Eternel. » pour les attribuer à l’Eternel. 

 N’est ce pas le blé- l’huile – le vin – le sel ? Les sœurs et les frères sont- ils concernés ? Certainement.

 

Intéressons- nous au pavé mosaïque.

Capture485

Reprenons le discours de l’orateur.

Discours orateur (cérémonie réception et non initiation d’un futur apprenti)

« Je vais encore me tourner vers les hiéroglyphes de ce tapis ».

« Vous avez devant vous l’effigie du temple de Salomon.

Cet édifice somptueux n’était pas simplement une merveille du monde par sa magnificence extérieure mais l’emportait par la divinité qui l’habitait, sur tous les trésors architecturaux et autres éblouissantes antiquités.

Un haut mur entoure cet édifice et des trois portes, deux uniquement sont ouvertes.

Toute cette œuvre est une figure de notre secret.

Le silence en interdit l’entrée aux inconnus et les portes ne sont ouvertes qu’à ceux qui appartiennent à notre Ordre et qui n’en ont atteint l’entrée que par une régulière réception.

Dans tout l’édifice règne, en plus de la régularité, une beauté particulière.

Nous sommes nous- même une illustration de cet édifice.

Voulons-nous être parfaits ?

Alors il faut que tous nos actes soient ordonnés selon la plus juste régularité. »

« Ici encore, le pavé mosaïque, près de la balustrade décorée, symbole de la beauté, qui, par sa très grande simplicité n’est pas loin de la régularité. »

« Le compas et la règle que nous trouvons ici expriment la régularité de notre construction. »

 Que dit le catéchisme ?

Catéchisme

« 07     D : Sur quelles bases est-elle fondée ?

            R : Sur trois piliers

08        D : Quels sont-ils ?

            R : La Sagesse ; la Beauté et la Force

09        D : Quel est leur but ?

            R : La Sagesse pour accomplir, la Beauté pour décorer et la Force pour porter

13        D : Quels sont les décors ?

            R : L’hexagramme flamboyant, le pavé mosaïque et la houppe dentelée

Le pavé mosaïque alternant le noir et le blanc apparait après avoir monté 7 marches. Il se trouve représenté sur la surface de la 7ème marche. Il est lié à la signification de la 7ème marche après que l’on ait monté les 6 premières marches. Que signifient ces 6 marches ? Est-ce que le nombre et la forme géométrique des représentations du noir et du blanc sont importants ? Ce qui importe est que le noir et le blanc semblent coexister à la fois, bravant une incompatibilité réelle.

Le pavé mosaïque fait face à une porte fermée que le silence protège.

Nous savons ce que représente le silence. Il est une absence de communication.

La déduction fait que la communication s’adresse au pavé mosaïque. Vraiment étrange !

Nous reviendrons plus tard sur cette approche.

Le pavé mosaïque est «  le symbole de la Beauté ».

Une  Beauté  particulière règne dans tout l’édifice en plus d’une régularité.

La Beauté est un des trois piliers qui fondent la base de la loge.

Le pavé mosaïque est donc un des trois  piliers qui fondent la base de la loge qui de sa très grande simplicité n’est pas loin de la régularité.

Le pavé mosaïque s’est simplifié par rapport au multiple dans lequel il était en probable. Il  s’approche de  l’unique recherché, le seul régulier réel, vivable et observé. Du noir ou du blanc ?

« Voulons-nous être parfaits ?

Alors il faut que tous nos actes soient ordonnés selon la plus juste régularité. »

Nous voulons être blanc.

Quels sont ces piliers ?

La Sagesse.

Proverbes

« 2:6 Car l'Eternel donne la sagesse;

De sa bouche sortent la connaissance et l'intelligence; »

« 2:10 Car la sagesse viendra dans ton cœur,

Et la connaissance fera les délices de ton âme;

Genèse

« 3:6 La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. »

Le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal est précieux pour ouvrir l’intelligence. Seul Celui qui est en dispose et en fait bénéficier qui Il veut.  L’intelligence permet l’accomplissement de la Création par l’entendement que donne Jésus. La conscience spirituelle peut voyager en esprit pour retourner auprès comme le dit Jésus de son Père.

La Beauté ou le pavé mosaïque.

Parlons- nous de la grandeur, de la beauté de la création ou tout simplement de la Création qui se réalise dans une réalité décor.

La Force

Habakuk

« 3:19 L'Eternel, le Seigneur, est ma force;

Il rend mes pieds semblables à ceux des biches,

Et il me fait marcher sur mes lieux élevés.

Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. »

Cette force invisible vient. Elle nous soutient dans Son action de création.

Discours orateur

« Dans tout l’édifice règne, en plus de la régularité, une beauté particulière.

Nous sommes nous-même une illustration de cet édifice.

Voulons-nous être parfaits ?

Alors il faut que tous nos actes soient ordonnés selon la plus juste régularité. »

 « Le compas et la règle que nous trouvons ici expriment la régularité de notre construction. »

Plateau du Maître de Loge

Sur la Bible seront posés une équerre et un compas entrelacés, les pointes du compas vers l’occident et les branches de l’équerre vers l’Orient.

Catéchisme

« D : Quels sont les outils principaux ?

R : La Bible, le maillet et le compas »

« D : Pourquoi votre maître porte-t-il une équerre sur la poitrine ?

R : Pour trois raisons :

-          la troisième est qu’il nous enseigne à diriger nos faits et gestes selon l’équerre de la vérité. »

Comme nous sommes une illustration, une image de cet édifice, nous représentons donc cette beauté particulière d’une grande simplicité proche de la régularité.

Nous sommes le pavé mosaïque.

Le noir et le blanc sont en nous.

Le compas et la règle nous façonnent selon l’équerre de la vérité. « Nous apprenons à marcher à l’équerre.»S.I

La règle, sur le tapis de loge, se situe au dessus de l’équerre ouverte en direction de l’orient où se trouve le compas branches ouvertes dans la direction de l’occident, de l’équerre. Entre les deux l’hexagramme flamboyant.

La régularité est donnée au pavé mosaïque que nous sommes par la lumière des 6 jours que représente l’hexagramme flamboyant, sceau de Salomon accompagnée de l’équerre qui nous fait marcher à l’équerre selon la règle de justice en esprit et vérité. Cette lumière n’est- elle pas issue de la Bible que le compas entrelacé avec l’équerre, posé sur Elle, sa  source, introduit en nos cœurs par les trois coups de maillet que donne  le Vénérable Maître formé à l’équerre par le Soleil qu’il représente également symboliquement, trois coups donnés lors de la réception d’un nouvel apprenti, Personne ne peut s’approprier l’équerre en déclarant : « Je vais moi- même me former à l’équerre. », autre tour de Babel.  Le compas, en traçant des cercles représente allégoriquement par leur esquisse la lumière en mouvement. N’est ce pas une transmission, un transfert ?

La lumière des 6 marches ou des 6 jours Genèse apparait dans son état.

Plus précisément :

 

Capture486

La 7ème marche ou 7ème jour de Genèse porte en lui tout le travail que Celui qui est a réalisé pour le bien de Sa Création, travail sur lequel Il se repose, en l’occurrence pour le pavé mosaïque en devenir puis que la porte est encore fermée et protégée par le silence. La lumière, porteuse de la Parole n’est pas encore entrée en action.

La science des nombres nous apprend que le 7ème jour de Genèse est le jour pour l’Eternel de la bénédiction et de la sanctification. Il répandra Sa Grâce, don surnaturel source de salut pour Ses enfants. Il séparera le pur de l’impur. Son Esprit ne restera pas éternellement dans l’homme.

Plus précisément :

Capture487

Ce symbolisme scientifique porte en lui la vérité, vérité qui dépasse totalement l’entendement humain.

L’Eternel a bien créé l’homme à son image, à l’image de Dieu. Il lui a donné l’intelligence et la parole. L’Eternel a crée en libérant l’homme de sa matérialité par son esprit qu’Il a fait à l’image de Son Esprit.

L’homme a perdu la foi. Son orgueil n’a d’égale mesure que sa méchanceté et sa violence.

Genèse

« 2:2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu'il avait faite.

2:3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant. 

Nous sommes le pavé mosaïque noir et blanc. Nous attendons les bienfaits du 7ème jour de Celui qui est pour être créé.

Nous sommes à la fois de couleur noire et blanche.

Nous sommes une tendance à exister.

Nous sommes à la fois mort et vivant.

Nous avons à la fois l’être et le non- être.

« Ce travail va vous paraître étrange et quelque peu irréel. Cependant n’oublions pas notre foi et n’en déplaise aux rationalistes, une science privée de spiritualité ne sera jamais exacte. Elle ne sera que réductrice, loin de la vérité, une nouvelle tour de confusion.

Ce que nous observons n’est que l’apparence, l’expression, l’aspect ou les aspects d’autre chose, d’une essence qui est à la fois existence  d’un être non être. » S.I

Nous sommes dans deux états, l’être et le non- être.

Nous sommes dans deux états, le terrestre et le céleste.

Un autre monde existe, le monde de Celui qui Est.

Nous sommes dans le monde de l’être non être, des états juxtaposés, celui de la tendance à exister. Toutes les possibilités et non possibilités sont présentes. Seule une observation en fixe une, le temps d’une observation, tout s’effondre. Rien n’est fixé, rien n’est établi. L’éventualité se consolide dans sa décohérence, interaction incohérente, perte de liberté. C’est un décor, une illusion. Cette réduction n’est qu’un aperçu de sa réalité. Sa physique a changé. Mais pourquoi plus un état qu’un autre ?

Celui qui Est, notre Seigneur et Maître peut lui seul s’Il le désire donner l’Etre, l’Etat qu’Il souhaite. Il est l’Observateur conscient de ce qu’Il veut.

L’état représente des informations intelligibles sur lui. La décohérence fait que les différents états sont mutuellement distinctifs ce qui implique qu’un état physique ne prend qu’une seule et unique valeur. De ce fait les autres informations sont inconnaissables. L’unique découle de l’élimination mutuelle, conséquence de la décohérence. De l’ensemble des états possibles visibles tous en même temps, un seul apparait net et nettoyé. Pourtant, il ne représente que lui-même. 

« En fait toutes les possibilités du dé sortent. Nous n’en percevons qu’une, déterminée par notre position qui marque une valeur compatible avec toutes les autres qui découlent de cette position. » S.I

Cependant la structure de l’état observable unique, pur, ne doit-il pas l’être dans le monde de Celui qui Est, l’expression physique d’un être non être n’étant qu’une singularité éphémère, qu’un passage obligé, qu’un support à la réalisation du « plan Divin », qu’à l’acquisition d’une identité compatible, de la bonne et véritable image donnée par la « Parole de Dieu » qui s’avère être un ensemble d’informations ? Le vecteur s’élève. La Vie n’est pas dans l’éphémère.

« Seule l’observation de ce monde est à même de le rendre tangible et objectif. C’est divin. »S.I

Le 8ème jour (8*576 voir blog) est celui de l’Elu (144000 = 144*1000 = 144*8 = 1152) à qui l’Eternel a donné selon Sa volonté l’entendement et Son image, une identité nouvelle.

1Corinthiens

« 15:35 Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils?

15:36 Insensé! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt.

15:37 Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence;

15:38 puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. »

La semence vient de Celui qui est, d’en haut. L’homme n’y est pour rien.

La porte s’ouvre sur le pavé mosaïque régulièrement reçu. La lumière de l’hexagramme flamboyant porteur de la Parole l’illumine et par la houppe dentelée il espère atteindre l’unité, l’état unique et pur que Celui qui est accordera selon Sa volonté, selon Sa reconnaissance.

 

Gloire à son Nom.