Capture401

Un autre travail maçonnique.

La lumière, on en parle, on s’y réfère, on en a une idée, on la recherche. Mais quelle est-elle ? En quoi consiste-t-elle ? Que représente –t-elle ? N’est-elle qu’une illustration, un symbole, une réalité ? Pouvons-nous en établir une notion ? La notion doit  s’appuyer sur une source originelle qui « donnera à boire à tous les assoiffés » car elle va  devenir le socle sur lequel vont croître toutes nos connaissances. Qui peut ne pas accepter  d’envisager ce qu’elle peut être ? Si non l’arrogant, celui qui croit tout savoir, celui qui dit :  « je ne peux pas laisser dire de tels choses. », en fait celui qui a érigé en dogme son opinion, son ego qui n’est que néant devant Celui qui est, celui qui a une très haute estime de lui, qui  n’a rien à attendre des autres, si non de ceux qu’il juge  juste à son niveau. Le trait est un peu  forcé, j’en conviens. Acceptons d’envisager pour vrai ce qui nous semble faux par ce que cela  nous est invraisemblable. Aussi, nous le savons, l’humilité totale, absolue est de rigueur. 

« Nous devons tous connaître notre ignorance. » Bernard Dubant, (avant propos à la  réédition de la Docte Ignorance de Nicolas de Cusa – éditions Guy Trédaniel),

Cette « théologie négative » de Nicolas de Cusa concourt comme il l’écrit à démontrer que  « Dieu n’est pas adoré  non comme Dieu infini,( comme cela devrait-être fait pour lui) mais plutôt comme créature. » Cette théologie va se retrouver dans des conceptions  maçonniques du sacré ou de la divinité. Là aussi, ce cardinal n’émet que son opinion. Qu’est  ce qui lui permet d’affirmer que Dieu est une essence divine inconnaissable pour nous, et  même à elle – même. Dans ce cas on parle de « Soi suprême, inconditionné, absolu et transcendant. »  Que fait- il alors de « Je suis – je suis - Je suis celui qui suis- Je suis celui   qui est – Celui qui est » ? Dans ce cas nous ne parlons plus de Dieu, Grand Architecte de  l’Univers  mais de Celui qui est.  De plus, cette théorie ouvre la porte à tous ceux qui pensent pouvoir utiliser cette substance  divine pour transcender la matière, remonter à l’origine ou pour améliorer l’Etre psychique  humain, autre dogme, autre prévarication. Bien entendu ce n’est là que mon opinion. Je  me garderai bien d’affirmer des certitudes. Ne devrions-nous pas au contraire nous libérer  des opinions, « nous ne savons ni lire, ni écrire », nous libérer de tout savoir humain profane,  brûler toutes nos pensées, faire le vide pour devenir réceptacle.

Col 2.8-9

« Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Car en lui [Jésus] habite corporellement toute la plénitude de la divinité. »

Voyez-vous, je parle de Celui qui est, par ce que je crois en Lui .  Il est YHVH essence divine en tant qu’elle se révèle comme Personne Suprême. Il est  origine consubstantielle de Son émanation par la Parole ainsi que de toutes celles issues de  Lui, Ses Enfants « qu’Il veut créer à son image, l’homme et la femme. ».

Je fais ici référence à ma foi. D’autres s’appuieront sur la raison pour nier ou douter de son  existence ou pour bâtir des théories. Mais le plus important n’est-il pas de constater que le  mystère est là, présent, immense dans une compréhension qui nous dépasse, qu’il est « Celui qui Est ».

1er Epître Paul aux Corinthiens : 

« 1:19 Aussi est-il écrit:

Je détruirai la sagesse des sages,

Et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.

1:20 Où est le sage? où est le scribe? où est le disputeur de ce siècle? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde? »

Paul ne parlerait-il pas de virginité mentale ? Devons nous renoncer à nos anciennes  croyances? Devons nous nous préparer à recevoir par l’humilité, faire table rase de notre ego,  être capable d’accepter la vérité. L’initiation ferait- elle  de nous des êtres singuliers dans  l’attente d’un souffle de vie ? Rechercher le bien de  l’humanité ne doit pas remplacer la  recherche de Celui qui est ou encore mieux pour moi, aller à Sa rencontre, emprunter le  chemin de la vertu comme l’a dit Socrate. Les deux recherches sont inséparables,  complémentaires. Alors, qu’elle sera mon approche ? Je m’appuierai sur le rituel d’apprenti  en ayant toujours à l’esprit ma qualité de judéo - chrétien. Par ailleurs, on ne peut choquer une  opinion qu’à partir du moment où cette conviction personnelle est devenue certitude  totalitaire, pensée unique, orgueil démesuré, en fait aliénation individuelle. Je reste dans le  concept sans aucune approche morale, politique, sociale, économique ou religieuse. Ce  détachement vis à vis de l’opinion en général est également une expression de la liberté et  n’empêche en rien l’action. Ne devenons pas les «  répliquants » d’une pensée unique, les  « moutons bêlant » d’une pensée globalisée.  «  C’est un homme libre qui prie de bien vouloir le recevoir dans l’Ordre. »   Je vais donc me mettre en quête de la lumière diffuse dans le rituel de l’apprenti et  procéder à un inventaire, mais avec moins de talent que celui de  jacques Prévert :

Le rituel au grade d’apprenti indique qu’au moment de l’installation pour  l’ouverture de la Loge, le Maître des Cérémonies allumera « les lumières aux plateaux du Maître (3), les Trois Grandes Lumières autour  du Tapis et celles du Secrétaire et des Surveillants et qu’il n’y aura aucune autre lumière dans la Loge, hors celles qui seraient  indispensables à la lecture des rituels. »   Au moment de l’installation pour une réception le Maître des Cérémonies « préparera également le récipient d’esprit de vin qui sera placé devant la Bible au moment de donner la  première lumière au nouvel apprenti. »  Vient par la suite le célèbre « A l’homme loyal, donnez la lumière » ainsi que le non  moins célèbre « Sic transit gloria mundi »  suivi de l’explication du Maître de Loge : « La  flamme que vous avez la première fois vue après avoir ouvert les yeux doit vous montrer que toute grandeur sur terre disparaît comme cette fumée. »  Dans le discours de l’orateur, ce dernier indique à l’apprenti qui se trouve entre les  colonnes devant le tapis : «  une obscurité vous voile la lumière qui nous éclaire. » Une  référence à la lumière. « L’assurance avec laquelle on vous a conduit est la preuve que vous  n’aviez rien à craindre dans un temple où cette même obscurité est illuminée par une lumière  dissimulée qui rend sûr le sentier du voyageur. » Toujours la lumière. « Vous avez ensuite  découvert la lumière et avec elle une flamme vive qui s’est vite consumée. » Encore la lumière. En conclusion il déclare à l’apprenti « Ouvrez votre cœur à votre Maître, faites- lui part de vos pensées ; confiez- vous à son autorité et ainsi je ne doute pas que nos secrets, qui vous paraissent encore obscurs, feront place à la lumière et que vous connaîtrez le jour où vous serez triplement joyeux lorsque vous aurez atteint la plénitude de cette lumière. » Faites  lui confiance, ayez la foi « qui déplace les montagnes », dans l’humilité et le respect.  Enfin dans le catéchisme il est indiqué :

« Qu’est-ce qui éclaire votre Loge ? Trois grandes lumières.

Qu’elles sont - elles ? Le soleil, la lune et les étoiles. »

Alors maintenant, qu’en penser ?

 Dans un premier temps, une évidence se fait jour, nous n’évoluons pas dans une  dimension habituelle. Effectivement, nous sommes dans une Loge qui est symboliquement le  Temple de Salomon, de l’ouverture jusqu’à sa fermeture, une dimension spirituelle, le corps  spirituel, la structure de l’esprit, de sa conscience en éveil. Il ne s’agit pas d’une opinion mais  d’un fait, d’une proposition qui est  acceptée en toute conscience, librement.  Il s’agit du  temple intérieur. Mais comme  judéo – chrétien, que dire ?

JEAN : « 19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 2:20 Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!2:21 Mais il parlait du temple de son corps. »

Une  partie de la maçonnerie ne se réfère t-elle  pas d’ailleurs à l’enseignement de saint Jean qui soyons juste est celui de Jésus. Il s’agit d’une recherche spirituelle qui doit rendre  possible le passage à un état supérieur et de là, à un au-delà qui nous échappe. Une élévation   spirituelle est recherchée et non une élévation intellectuelle et morale qui peut être acquise  ailleurs qu’en franc-maçonnerie ou rechercher une soi disant unité de l’être  psychologique. Il ne faut pas avoir peur de la mort, de la première. Elle est un  changement d’état. Serein ou pas serein cela arrivera. Seule la deuxième mort est à redouter.  Tout passe, rien ne s’arrête. Nous  devons aimer tous nos semblables car nous sommes tous  issus d’une même création, notre origine est commune. Nous évoluons donc  dans  l’ésotérisme chrétien. Et dans cette dimension, nous parlons de lumières. Oui, je sais. On va  me dire qu’avant le christianisme, les écoles de mystères existaient, que l’Egypte possédait de  la connaissance. On va me parler de Zoroastre, Pythagore, Mitra, de l’Asie, de l’Afrique, de  l’Amérique…etc.…etc.   De quoi parlons-nous ? Nous parlons du circuit de transmission du  message originel. Peut - être que  tout simplement ce mouvement est nécessaire pour en  renouveler le sens. Symboliquement la sortie d’Egypte des Hébreux illustre bien ce  mouvement, ce changement nécessaire  de sens du message, l’Egypte des pharaons n’étant  qu’une étape. Le sens d’un message doit être adapté à son époque bien qu’il soit unique.

Si je revenais au rituel, maintenant.

Le catéchisme dit :

« Qu’est-ce qui éclaire votre Loge ? Trois grandes lumières.

Qu’elles sont- elles ? Le soleil, la lune et les étoiles. »

Toujours comme chrétien primitif, je pense à St Jean, à l’Apocalypse :

« 12:1 Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.

12:2 Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement »

Enceinte, elle criait dans le travail de l’enfantement et mit au monde un enfant mâle, le premier né, le guide, l’élément passage entre notre origine et notre renaissance.

« 12:6 Et la femme s'enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. »

12:13 Quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l'enfant mâle. »

Du soleil à la lune, transmigrent ni nues ni vêtues en provenance de la porte qui ouvre sur une autre dimension, les Prémices des créatures de Dieu  comme les appelle Jacques. 

« 1:26 Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance »,

La femme symbolise Celui qui est engendrant, le processus de la création de Ses enfants, son  émanation en transmigration par la lumière, par les 12 étoiles.   Un flux d’informations arrive en transfert et construit, la Parole. L'information est  immatérielle. L'information est indépendante du support. Elle existe indépendamment de lui.

La conscience spirituelle n’est – elle pas de cette dimension ? Elle est issue de la  connaissance. Elle se  construit.  Il faut naître d’en haut pour voir le royaume de Dieu, descendre par l’échelle de Jacob. Il faut  naître des eaux « de la parturiente » et de l’Esprit, porté par les 12 étoiles pour entrer au  royaume de Celui qui est, monter par l’échelle de Jacob. Le voyageur doit entrer dans la  dimension des hommes pour se faire reconnaitre par Celui qui est qui l’a éveillé en Esprit et vérité.

Genèse 

« 1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

1:5 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. »

 

« 1:16 Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles.

1:17 Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,

1:18 pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.

1:19 Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour. »

Chacun peut interpréter comme bon lui semble. Un chemin est tracé cependant entre le soleil  et la lune. Il est emprunté par les étoiles, informations en transfert. L’est-il dans les deux  sens ? Il apparaît cependant qu’il est fait allusion à une création spirituelle et toujours selon St  Jean. La lumière est séparée de l’abîme pour que la création se réalise par l’obtention d’une  connaissance transformatrice purificatrice débouchant sur une conscience spirituelle,  émanation manifestée que Celui qui est maîtrise selon Sa Volonté. Le rôle joué par les étoiles  est capital. Le soleil préside au jour, il l’anime. La lune préside à la nuit, elle l’anime.  Les étoiles  séparent la lumière d’avec les ténèbres. Elles animent la terre en  portant la Parole  de  Celui qui est aux hommes. La lumière du Soleil maitrise l’ensemble de la création,  l’éclaire et l’anime dans sa totalité par la lune et les étoiles pour en finalité illuminer la terre,  demeure des hommes.

Livre ouvert devant le Vénérable Maître au prologue  :

« Au commencement il y a le Verbe.

Le Verbe est auprès de Dieu.

Et le Verbe est Dieu.

Au commencement il est avec Dieu.

Toutes choses sont faites par Lui.

Et sans Lui rien n’est fait.

 La Vie est dans ce qui est fait

Et la Vie est la Lumière des humains.

Et la Lumière luit dans les ténèbres,

Et les ténèbres ne la perçoivent pas. »

Dis  autrement :

« Au commencement était la Parole, et la Parole était accompagnée de la Lumière, et la Parole était la Lumière. »

La Parole de Celui qui est, portée par la lumière devient la Lumière qui illumine les  hommes pour construire. Le Souffle Saint d'Elohim œuvre en nous et avec nous.

« C’est le Verbe qui est la Lumière véritable

Qui, en venant dans le monde éclaire tout Etre humain.

Le Verbe est dans le monde et le monde existe par le Verbe.

Mais le monde ne s’en rend pas compte.

Le Verbe vient chez lui

Mais les siens ne le remarquent pas.

Mais à tous ceux qui le discernent,

A ceux qui croient en son Nom,

Il donne d’être des Enfants de Dieu. »

 

« Les Enfants de Dieu ne sont engendrés ni du sang, ni de la chair,

Ni encore moins de la volonté des Hommes.

Les Enfants de Dieu sont issus de Dieu. »

 

Jean

« 19:30 Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit. »

Est-ce que l’on parle de la résurrection de la chair ? La vie éternelle est- elle donnée au corps  humain dans toutes ses composantes ou est- elle donnée par le corps humain ?

Jean

« …si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

..…si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu

… ..Il faut que vous naissiez de nouveau.

…..Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes?

Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.

…. il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, »

Genèse

« 28:10 Jacob partit de Beer-Schéba, et s'en alla à Charan.

28:11 Il arriva dans un lieu où il passa la nuit; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là.

28:12 Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.

Pour monter par l’échelle, les anges de Dieu sont nés auparavant « d’en haut » ce qu’indique  la descente. Pour les kabbalistes, la pierre brute se situe entre la création et avant la formation.  Et c’est seulement après avoir reçu la lumière que l’on trouve cette pierre.  Appréhendons  la complexité du processus. Il s’agit d’un éveil par la foi et l’humilité en  conscience par la connaissance acquise qui garde l’Esprit en retour dégagé  de son état  d’ignorance de la Parole pour être dans celui où il l’a retrouvée, ce changement se réalisant au  sein même de l’humain selon la volonté de Celui qui est.  La Parole de Celui qui est se rendra chez l’homme dont la foi et l’humilité seront  remarquables. Il doit fabriquer un nid douillet, un agencement pour la colombe et le voyageur.  Si un homme ne nait d’eau « de la parturiente »  et de l’Esprit Saint, de la Parole transférée  de Celui qui est, « il ne peut entrer dans le royaume de Dieu ». La naissance vient d’en haut. On  monte l’échelle par ce que l’on est né d’en haut, On en descend avant les échelons.  Le Maître des Cérémonies « préparera également le récipient d’esprit de vin qui sera placé  devant la Bible au moment de donner la première lumière au nouvel apprenti. »

Je pourrais, pour moi, mettre fin à ce travail. Mais je continue.

Quand est-il de ces 3 fois 3 lumières ?

Elles font un total de 9 lumières. Nous sommes dans une dimension spirituelle.

Apocalypse

 « 21:12 Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d'Israël:

21:13 à l'orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes, et à l'occident trois portes. »

La valeur numérique de la surface 3portes *3 portes = 9 portes.

9 est la valeur numérique attribuée à la Porte. Lorsque s’ouvre la Porte, apparait l’Arche de  l’Alliance avec Celui qui est, origine, lieu de passage, de transfert de Sa Lumière qui nous  éclaire, illumine.  « Hors celles qui seraient indispensables à la lecture des rituels » ne sont  que des éclairages. La confusion est possible.

Luc :

« 13:24 Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.

13:25 Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à frapper à la porte, en disant: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous! il vous répondra: Je ne sais d'où vous êtes.

13:26 Alors vous vous mettrez à dire: Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos rues.

13:27 Et il répondra: Je vous le dis, je ne sais d'où vous êtes; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d'iniquité.

13:28 C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. »

« A l’homme loyal (celui qui est sincère, droit, franc, plein d’honneur et de probité) donnez  la lumière »   « Sic transit gloria mundi »   Ne nous trompons pas, cette lumière, flamme  éphémère qui ne donne que de la fumée est  celle de notre ego, de l’homme simple mortel, du monde de l’instinct, du monde de la mort  car la vie ne la connaît pas. Elle est « l’obscurité qui voile la lumière qui nous éclaire ». Elle  est vanité et poursuite du vent. Aucune gloire ne recouvre un cadavre. Elle doit disparaitre  pour que celle portée par « l’esprit de vin » nous illumine.  Charles Maurice de Talleyrand-Périgord a dit : « Je veux que durant des siècles on continue à discuter sur ce que j’ai été, ce que j’ai pensé, ce que j’ai voulu. », voilà l’éternité humaine,  réservée uniquement aux princes de ce monde. Ils l’appellent l’histoire.

Nous sommes des cherchant, nous avons besoin d’un guide. Au sein même de cette obscurité  nous devons trouver le Verbe, l’enfant spirituel, l’enfant divin, le faire grandir, l’éveiller dans  sa plénitude. Pour quoi faire ? Réintégrer ?

 

Juste pour les incrédules :

Les nombres s’organisent dans la Bible autour de la formule 10n  / 5n = 2n

ou 10 = 5*2 pour n = 1  donc 10/5 = 2

Il s’agit de la conversion d’une base 10 exprimée dans un tableau binaire en base 2.

Apocalypse :1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

Une onde lumineuse se définie par son vecteur d'onde, la direction de propagation de l’onde  (dans le cas présent l’onde cérébrale alpha, 12Hz) et oméga (sa pulsation en radian par  seconde). Une onde propage une perturbation, dont l'intensité peut s'exprimer comme une  énergie, sans transporter de matière.  En physique, et plus spécifiquement en mécanique et en électronique, la vitesse angulaire ω  ( oméga), aussi appelée fréquence angulaire ou pulsation, est une mesure de la vitesse de rotation. Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984

Apocalypse 

 « 21:17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d'homme, qui était celle de l'ange. » Direction de propagation de l’onde comparée à une grande et haute muraille (verticalité) dont la hauteur (144 coudées)  donne la vitesse angulaire et la fréquence (12Hz).

Il s’agit d’une mesure d’homme, de physique qui ne peut s’appliquer à l’homme matière mais  seulement à l’état de son Esprit voyageur issu de Dieu.

144 coudées = 144*0,5236 = 75,3984,    1 coudée = la coudée royale égyptienne : 0,5236.

Ω = 2π.f   = 6,2832*12 = 75,3984

Apocalypse

1:8 Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant. »

« 21:6 Et il me dit: C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. »

  De 144 coudées nous pouvons déduire la fréquence 12 Hz et la vitesse angulaire 75,3984.

« Je suis l’alpha et l’oméga »

Quelle puissance impressionnante dans ces calculs !

Considérons uniquement 1 jour vaut 8, premier aspect de la Création.

1 jour vaut 1000ans.

Le jour a 3 valeurs (1000 – 1an – 1000*1an) 1000 est l’expression binaire de 8.

Genèse

« 1:31 Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut lesixième jour.

2:1Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée ».

Dieu a créé en 6 jours les cieux et la terre, soit pour la 1ère valeur :

6*8 = 48 qui est la valeur en décibels d’1 octet d’informations transmises.

« 2:10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras »

 48/4 = 12.

 12 est la Lumière porteuse de la Parole. Le Jardin est la terre.

 Maintenant pouvons- nous envisager de connaitre le type des informations transmises ? Là,  réside un autre mystère et il est grand. Parlons- nous de transfert d’informations ? De 0 et de 1 ?

« Mais il parlait du temple de son corps. » construit en 3 jours.

Qu’est ce que le Temple ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit apparait.

12 Hz, fréquence onde Alpha « Je suis l’alpha et l’oméga »  La lumière

Pour associer deux valeurs, la multiplication est  utilisée dans le Livre de la Parole

Jésus est la lumière. Il est l’alpa et l’oméga. Il est l’onde alpha, onde cérébrale de 12Hz.

Les 12 apôtres sont la lumière qui porte la Parole de Dieu que représente Jésus, le TémoinFidèle de la lumière, l’Envoyé de Celui qui est.

Les 12 apôtres ont pour mission de se répandre dans le monde pour lui faire connaître la  bonne nouvelle.

La lumière - 12 -  apparait.

1 jour = 8

3 jours = 3*8 = 24

Associons par la multiplication les 3 jours et la lumière, nous trouvons :

24*12 = 288

288 =  valeur numérique du Temple de Salomonou Temple de son corps.

« La maison que le roi Salomon bâtit à l’Eternel avait 60 coudées de longueur, 20 de largeur et 30 de hauteur…… » Livre des Rois (1er)

60*30*20= 36 000 = 36*1000-  1000 expression binaire de 8 – 36*8 = 288

Ou 36*10*10*10 = 36*5*2*5*2*5*2 – après conversion : 36*10/5*10/5*10/5 = 36*2*2*2 = 36*8

L’unique ne découlerait- il pas de l’élimination mutuelle ? De l’ensemble des états possibles  visibles tous en même temps, un seul apparait net et nettoyé. Pourtant, il ne représente que lui-  même. L’état unique, pur, représente des informations intelligibles sur lui.  Cependant la structure de l’état observable unique, pur, ne doit-il pas l’être dans le monde de  Celui qui Est ? L’expression physique d’un être non être à la fois comme nous le sommes  n’est qu’une singularité éphémère, qu’une tendance à exister qu’un passage obligé, qu’un  support à la réalisation du « plan Divin », qu’à l’acquisition d’une identité compatible, de la  bonne et véritable image donnée par la « Parole de Dieu » qui s’avère être un ensemble  d’informations.  Le vecteur s’élève. La Vie n’est pas dans l’éphémère, l’illusion.

 

« Qu’avez- vous aperçu en entrant en Loge ?

 Rien que l’esprit humain puisse comprendre,  étant privé de la lumière. »

 

Pourquoi ?

Nous n’avons pas la conscience en Esprit.

 

 

 

Gloire soit rendue à son Nom