0502090045-51

Que dit le rituel de Stricte Observance ?

Le Maître : Frère Premier Surveillant, quelle heure est-il ?

« Il est midi sonnant. »

Le Second Surveillant se doit de voir si « les portes sont fermées, les profanes éloignés, si  tout est en ordre »

On demande au Premier Surveillant son nom « Thubalcaïn », ainsi qu’au Second Surveillant si les Frères et Compagnons le reconnaissent comme franc-maçon.

Le Maître : Frère Premier Surveillant, est-ce l’heure propre pour ouvrir la Loge ?

« Oui, c’est l’heure propre. »

Le Maître de Loge ouvre la Loge.

Cependant au midi sonnant correspond le minuit sonnant.

Le Maître : Frère Premier Surveillant, quelle heure est-il ?

« Il est minuit sonnant. »

Le Maître : Frère Second Surveillant, est-ce l’heure propre pour fermer la Loge ?

« Oui, c’est l’heure propre. »

Le Maître de Loge ferme la Loge.

Nous pouvons procéder d’ors et déjà à quelques constatations :

Le V.M est le seul qui puisse ouvrir et fermer la loge.

Le 1er Surveillant, lui seul donne l’heure : midi sonnant ou minuit sonnant.

Le 1er Surveillant confirme au V.M que c’est l’heure propre pour ouvrir la loge.

Et c’est le Second Surveillant qui confirme au V.M que c’est l’heure propre pour fermer la loge.

Nous pouvons interpréter de la manière suivante :

A midi sonnant la loge est ouverte car l’heure est appropriée. Elle est conforme.

A minuit sonnant la Loge est fermée pour la même raison.

Pour le processus d’ouverture le V.M demande au Second Surveillant de voir si « les portes sont fermées, les profanes éloignés, si  tout est en ordre »  sans donner aucune indication sur le nom du lieu qui doit être isolé de l’extérieur. Il est demandé au Second Surveillant et à lui seul s’il est franc maçon véritable et reconnu. Pourquoi cela ? Peut- être parce qu’il a été au contact du monde profane pendant ses vérifications, monde profane qui aurait pu altérer sa qualité.

Pour le processus de fermeture, c’est nettement plus rapide. Le V.M s’adresse contrairement à l’ouverture au second Surveillant pour lui demander si c’est l’heure propre pour fermer la loge.

Un événement particulièrement important durant ce laps de temps entre midi sonnant et minuit sonnant a du avoir lieu.

Le 1er Surveillant à l’ouverture déclare que c’est l’heure propre et à la fermeture c’est le second Surveillant qui le déclare. C’est un peu intrigant.

Propre peut être compris dans le sens  où il correspond comme dans la liturgie catholique au propre d’une messe qui donne lieu à la lecture de textes  dits spécifiquement à l’occasion de la fête du jour.

Propre correspond donc pour les francs-  maçon à un temps pur, extraordinaire, approprié à l’espace sacré dans lequel ils évoluent par leurs rituels en opposition au temps ordinaire duquel ils se sont protégés ou retranchés.

Ne pouvons nous pas écrire : « Le temps de célébrer est venu. » 

A midi, c’est le milieu du jour, le point qui partage le jour également entre le soleil levant et le soleil couchant ; et, dans l'usage ordinaire, la douzième heure depuis minuit. A l'heure de midi. A midi sonnant. Le cadran marque midi. L'aiguille est sur le point de midi. En plein midi, en plein jour.

Approche poétique., Le midi de la vie, l'époque de la vie qui est entre l'enfance et la vieillesse. On dit dans le même sens, être dans son midi, à son midi.

Midi, en termes d'astronomie, signifie, le moment où le centre du soleil se trouve dans le méridien, et où commence le jour astronomique. Midi vrai, le temps où le soleil est réellement au méridien. Midi moyen, le temps où il serait midi, si le soleil avait un mouvement uniforme dans l'équateur, et que l'écliptique et l'équateur coïncidassent.

Midi, signifie aussi, un des quatre points cardinaux du monde, qu'on nomme autrement le sud. Le midi est opposé au nord.  Il se dit encore d'une exposition qui, étant en face du soleil à midi, reçoit toute la chaleur de ses rayons.

A présent sonnant : qui rend un son clair et distinct

Horloge sonnante, montre sonnante, horloge, montre qui sonne les heures, à la différence de celles qui ne font que les marquer. A l'heure sonnante, à l'heure précise. Je suis arrivé à midi sonnant.

Rappelons-nous d’abord que les Loges de St. Jean se réunissent  “à la douzième heure “. L'appellation « midi sonnant», employée, correspond donc au moment où on parle de la douzième heure, avant l'ouverture de la  Loge.

Il est « minuit sonnant » quand le V.M s’apprête à fermer la loge.

Toute la cérémonie a eu lieu dans un temps d’apprentissage.
La partie active de la Tenue maçonnique a lieu entre “Midi-sonnant” et “Minuit-sonnant”.
Ce sont des appellations, qui ne sont pas celles de quantités de temps.

Une petite digression ! Le temps serait-il un mirage ?

Pour Newton, il était unique, absolu et universel. Il s’écoulait de la même façon pour chacun.

Avec Galilée, le mouvement en soi n’existe pas.

Avec Einstein, le temps perd sa rigidité, n’est plus universel. Il devient même élastique et tributaire du mouvement de l’observateur. Plus on va vite et plus le temps ralenti pour l’observateur en mouvement par rapport à un autre, stationnaire. Quand le temps s’étire et passe plus lentement, l’espace se rétrécit. L’espace qui se rétrécit se transforme en un temps qui s’allonge. Temps et espace forment donc un couple uni. L’espace se transmuterait-il en temps ? La vitesse explique ce phénomène. Puisque le temps est élastique, que penser du passé, du présent et du futur ? Ils ne doivent faire qu’un bloc. Cette conception implique que le temps est immobile, ne s’écoule pas. Existe – t – il ? Pour que des événements puissent s’inscrire dans une durée, l’élasticité du temps est nécessaire. Nous ne voyageons pas dans le passé, nous ne faisons que ralentir notre vieillissement par rapport à un présent immobile en nous déplaçant à une vitesse élevée. Ce n’est vraiment pas simple.

Par exemple : je voyage à 99% de la vitesse de la lumière. Je ralentis mon vieillissement d’un facteur 7. (10 ans de voyage pour moi valent 70 ans écoulés sur terre.) Plus les galaxies s’éloignent de nous, plus leur vitesse d’éloignement augmente. En fait, les galaxies ne s’éloignent pas de nous par un mouvement particulier, c’est l’espace qui s’étire comme une feuille élastique. L’univers est en expansion. Les galaxies sont supportées par l’espace, s’enfoncent dedans comme une boule de pétanque s’enfoncerait dans une feuille élastique qui s’étire. Semblable à une feuille de papier élastique, l’univers s’étire pour que les événements puissent s’inscrire dessus. L’univers est un support sur lequel est installé un décor. L’univers est noir, la lumière blanche écrit.

Un temps pour tout (Ecclésiaste 3.1-15)

« 3 Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel:
2 un temps pour naître et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui a été planté, 3 un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour démolir et un temps pour construire, 4 un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, 5 un temps pour lancer des pierres et un temps pour en ramasser, un temps pour embrasser et un temps pour s'éloigner des embrassades, 6 un temps pour chercher et un temps pour perdre, un temps pour garder et un temps pour jeter, 7 un temps pour déchirer et un temps pour coudre, un temps pour se taire et un temps pour parler, 8 un temps pour aimer et un temps pour détester, un temps pour la guerre et un temps pour la paix. 9 Mais quel avantage celui qui agit retire-t-il de la peine qu'il se donne? 10 J'ai vu quelle occupation Dieu réserve aux humains.
11 Il fait toute chose belle au moment voulu. Il a même mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, même si l'homme ne peut pas comprendre l'oeuvre que Dieu accomplit du début à la fin.
12 J'ai reconnu que leur seul bonheur consiste à se réjouir et à bien agir pendant leur vie,
13 et que, si un homme mange, boit et prend du plaisir dans tout son travail, c'est un cadeau de Dieu.
14 J'ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, sans qu'on puisse ajouter ou enlever quoi que ce soit, et que Dieu agit de cette manière afin qu'on éprouve de la crainte devant lui.
15 Ce qui existe a déjà existé, tout comme ce qui existera, et Dieu ramène ce qui est passé. »

L’homme n’agit que par rapport, je dirai, à un modèle standard évolutif. L’homme n’est ni foncièrement bon, ni foncièrement mauvais. Il n’est que ce qu’il est. Il ne se meut d’une façon autonome que dans un champ émotionnel de facultés qui lui est propre. Il ne fait ou pas que ce qu’il peut faire ou pas dans un champ aléatoire statistique de probabilités en conformités causales. Rien d’autre. Oserai – je parler de langage machine ! Démontrez – moi le contraire ! L’homme ne parle plus d’humanisme. Il parle de transhumanisme. Il se considère lui-même comme une machine que l’on peut manipuler, que l’on peut régler.

Quelle heure est-il exactement quand la loge est ouverte et quand la loge est fermée ? Qu’est ce que la loge ?

Sans lumières (celles de la raison)  et sans la Lumière (celle du Verbe – de la Parole – Celle qui donne l’intelligence) la Loge est dans l’obscurité.

Puis je rapprocher cette obscurité de celle « des chemins obscurs de la franc- maçonnerie » ?

Qu’est ce que le Temple ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit apparait.

Qu’est ce que la Loge ?

C’est quand la Lumière ou l’Esprit « se fait chair ». Là, nous pouvons parler d’illumination.

Que nous dit Jean dans son prologue ?

« 1:9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.

1:10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue.

1:11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue.

1:12 Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,

1:13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »

L’illumination est donc le processus qui mène à l’apparition de la Lumière et à son action sur nous même puisque nous sommes la Loge.

Alors midi sonnant et minuit sonnant !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu, chapitre 20, versets 1 à 16 :

« Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d'un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d'autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit : Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d'autres qui étaient sur la place, et il leur dit : Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire ? Ils lui répondirent: C'est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant : Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier. En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, et dirent: Ces derniers n'ont travaillé qu'une heure, et tu les traites à l'égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. Il répondit à l'un d'eux : Mon ami, je ne te fais pas tort; n'es-tu pas convenu avec moi d'un denier? Prends ce qui te revient, et va- t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi. Ne m'est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux ? Où vois-tu de mauvais œil que je sois bon ? - Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. »

Jésus fait référence à la 3ème, 9ème et 11ème heure. Nous comprenons que c’est sur une durée de 12 heures puisque les ouvriers de la 11ème heure ne travailleront qu’une seule heure. Ces 12 heures représentent-ils vraiment 12 heures ?

Nous constatons la suite  3 – 6 – 9 - 12

Que se passe t-il?

Nous pouvons dire que ce temps qui n’est pas un temps et cet espace qui n’est pas un espace, où se trouvent- ils ? Que sont- ils ? Que représentent- ils ?

Ils représentent le cheminement symbolique d’un travail de 3 à 12. A la fin de la journée soit 12, Jésus donne le salaire à chacun des ouvriers en précisant par Sa parabole que personne ne mérite plus qu’un autre et que personne ne mérite moins qu’un autre même si il n’est pas exactement sur le chemin 3-6-9-12 en l’occurrence 11. C’est Jésus qui décide et qui donne.

La suite  3 – 6 – 9 – 12 est un cheminement qui se réalise en nous du fait même de sa signification scientifique qui est celle des fréquences, des ondes.  

 

Capture358

Nous sommes des francs – maçons, des constructeurs. Nous désirons nous élever spirituellement, à ne pas confondre avec une élévation intellectuelle et morale cependant nécessaire. Nous ne cherchons pas uniquement l’unité psychique de notre personne, nous cherchons l’être spirituel, le divin qui est en nous. Il nous sera donné ou pas par la connaissance.

La conscience spirituelle n’est – elle pas de cette dimension ? Elle est connaissance. Elle nous sera donnée en fonction de la connaissance acquise.

Nous devons faire le silence en nous - mêmes, supprimer tous les bruits, nous recentrer, nous justifier. Tu n’es pas prêt, trop d’interférences de rétention, un autre silence se lève en barrage devant nous.

Lorsque la Loge est ouverte, à midi sonnant nous entrons dans un temps sacré, un temps extraordinaire. Nous entrons dans le Temple de Salomon. Le temps n’est plus le temps de notre dimension. C’est autre chose. Comme le dit l’Ecclésiaste: il y a un temps pour chaque chose et son contraire. Personne ne peut regarder Dieu en face. Nous devons travailler, développer notre conscience spirituelle. L’Esprit a besoin de cette conscience pour réintégrer. Le psychologique n’a aucune conscience. Son seul domaine est l’émotion. Il est « vanité et poursuite du vent » car il m’éloigne, m’emprisonne les pieds dans la terre, dans l’éphémère, dans l’absurde, le désespoir, dans l’animalité. Il est mortel mais certainement nécessaire puisqu’il est. Nous ne sommes pas dans les secrets de Dieu.

Pour le Livre de la Parole midi symbolise la lumière dans sa plénitude. Midi correspond à 12.

Luc : « 11:31 La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec les hommes de cette génération et les condamnera, parce qu'elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon; et voici, il y a ici plus que Salomon. »

Le temps biblique, temps de l’Ame, est celui des faits spirituels dégagés de l’historicité linéaire matérielle des causes et effets qui par ailleurs n’est qu’illusion virtuelle, simulacre, car elle n’évolue que dans un schéma image pré-établi où tout est là en même temps. Du fait même de la nature humaine identique à elle - même pour les siècles des siècles ne devons nous pas parler d’histoire cyclique plutôt que linéaire. Une génération chasse l’autre. Seul l’Esprit a une histoire. Un simulacre désigne une apparence qui ne renvoie à aucune réalité sous-jacente, et prétend valoir pour cette réalité elle-même. N’est-ce pas là rejeter Dieu qui nous a fait à sa ressemblance, à son image ?

Le temps de l’Ame est celui où les faits sont aussi bien présents et à venir mais comme images miroirs d'une réalité intelligible qui leur confère consistance.

Et le temps de Celui qui est ?

  

Gloire soit rendue à Son Nom.