Carré long ou Table rectangulaire

une des 3 tables mystiques

La Vérité c’est ce qui est. De quelle nature est-elle ? Scientifique ?

 

Capture11

Comme l’indique la tradition le carré long BDNL ( bleu)  est bien de proportion 1 sur 2.

Nous avons accolé 4 quatre carrés ( ACHJ,CEFH,HFOM,JHMK) ( chaque carré étant origine géométrique du nombre d’or) pour former un losange. CGMI (rouge)

Procédons à des calculs :

Surface du losange CGMI    : B*H =   IG*CM  + (0,5+0,5)*(1+1)  =  1*2  =  2/2  = 1

                                                   2              2                        2                   2

Surface du carré long  BDNL:  L*l =  LN*ND = (0,5+0,5) * (1+1) = 1*2               = 2

Surface des 4 carrés  AEOK  :  L*l  =  AE*OK  = (1+1) * (1+1)   = 2*2                 = 4

Comme l ‘écrit Léonard Ribordy  (Nombre et Géométrie) le Carré Long ou « Rectangle de la Genèse » « explique la Création du monde et qu’il pourrait se résumer selon l’inscription trouvée sur la tombe d’un prêtre d’Amon  : « Je suis Un qui devient Deux, qui devient Quatre. Je suis Quatre qui devient Huit et je suis Un qui les protège ».

Que l’on me fasse connaître le monde tel qu’il est vraiment est fantastique, mais que l’on me donne des indications, des orientations qui me permettront de constater l’existence d’un message de nature arithmétique qui se développe rationnellement sur une base unique à savoir sur le développement binaire des puissances de 2 est merveilleux.

N’est-ce pas là une façon de communiquer entre deux dimensions pour indiquer à l’Autre avec certitude sa présence, son existence sous la forme d’un message mathématique pensé, cohérent ne laissant place à aucun doute ? Cet Autre est-il l’homme –créature qui ne peut-être sauvé ou l’homme –intérieur capable de recevoir la grâce divine, partition effectuée par les Templiers qui par ailleurs ne croyaient qu’au baptême de l’esprit et qui en outre n’utilisaient pas de « rite » au sens strict du terme puisqu’ils ne croyaient pas aux magies sacramentelles.

 A quoi cette construction géométrique (losange compris dans la table rectangulaire) nous fait penser ?

Et bien, à une mandorle qui se trouve sur le tympan d’églises romanes et de quelques cathédrales gothiques. Le christ en gloire montrant trois doigts tendus de la main droite et tenant de la main gauche un livre ouvert posé sur son genou.

Christ se trouve à l’intérieur du losange contenu dans un rectangle. Le nombre 3 à l’origine du 1 est le nombre de la manifestation, le livre ouvert le livre de la connaissance.

 Les 4 cotés du losange sont les matrices du nombre d’or qui construisent en rapport et proportion,  par une explosion, dans les quatre directions le monde. 

Capture12